Politique › Sécurité

Cameroun : la France déconseille à ses ressortissants les régions du NOSO et l’Extrême-nord

Jean-Yves Le Drian lors de son séjour au Cameroun les 23 et 24 octobre 2019

En raison des conflits sécuritaires dans le Nord-ouest, le Sud-ouest et l’Extrême-Nord, le ministère français des Affaires étrangères présente ces régions comme des zones à risque pour les occidentaux.

Sur le site internet du ministère français des Affaires étrangères, trois régions du Cameroun sont classées zones rouge. Déconseillées aux voyageurs. A savoir le Nord-Ouest, le Sud-Ouest et l’Extrême-Nord.

A propos du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, le Quay d’Orsay indique que : « il est fortement conseillé d’éviter de séjourner dans la zone frontalière entre les provinces du Nord-Ouest/Sud-Ouest et le reste du pays et d’observer la plus extrême prudence lors des déplacements dans les grandes localités de la région Ouest. Pour rappel, la province Nord-Ouest est formellement déconseillée (rouge sur la carte sécuritaire) et la province Sud-Ouest déconseillée sauf raison impérative (orange). »

S’agissant de l’Extrême Nord, le département ministériel que dirige Jean-Yves Le Drian est plus alarmiste. Selon le Quay d’Orsay, le risque d’enlèvement y est élevé du fait du terrorisme,  et les occidentaux particulièrement ciblés par les attaques. « Toute la Région Extrême-Nord, à l’exception de la ville de Maroua, est formellement déconseillée du fait d’opérations militaires, du risque terroriste et du risque d’enlèvement. Les Français de passage au Cameroun sont appelés à faire preuve de la plus grande vigilance face à cette menace réitérée d’enlèvement et de s’abstenir de se déplacer et séjourner dans la zone déconseillée, en particulier à Kousseri et ses environs », conseille la France à ses ressortissants.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé