› Economie

Cameroun : la fraude fait perdre 60 milliards de F par an au secteur de l’électricité

Gaston Eloundou Essombo, ministre en charge de l’Energie l’a expliqué le 20 septembre 2022 au cours d’une rencontre avec Christian Dennys-McClure, Haut-commissaire de Grande Bretagne.

Une rencontre entre le Cameroun et la Grande Bretagne a permis de faire une évalution du secteur de l’électricité au Cameroun.

Au cours des échanges, les deux parties ont parlé des mesures prises par l’Etat avec le soutien de la Banque mondiale, afin de rétablir l’équilibre financier structurel du marché de l’électricité.

A cet effet, Gaston Eloundou Essomba a souligné les efforts du gouvernement visant à lutter contre la fraude. Ce dernier a expliqué que, sur 28% de pertes enregistrées, 14 sont dû à la fraude. Une situation qui fait perdre à l’Etat 60 milliards de F chaque année. Il est donc question de réduire ces pertes et permettre ainsi au secteur de retrouver progressivement son équilibre financier.

Pour ce qui est de la présence de la Grande-Bretagne à cette réunion, le chef de mission diplomatique a dit l’intérêt de son pays concernant les opportunités liés à la gestion et l’amélioration de l’offre en eau et en électricité au Cameroun.

Concrètement, la Grande-Bretagne est intéressée par le projet d’approvisionnement des villes du Cameroun parmi lesquelles Yaoundé. Par ailleurs,  ce pays a un regard sur le projet de renforcement et de stabilisation du réseau électrique notamment à Douala. Mieux encore, la Grande-Bretagne est intéressée par le projet de construction du Barrage de Nachtigal.

 

 

 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé