Politique › Institutionnel

Cameroun: La Grande Palabre fête sa 25e édition

Le thème «Un printemps des libertés est-il possible sous les tropiques d’Afrique centrale? Une lecture politique, géopolitique et stratégique» a été choisi pour cette célébration

La Grande Palabre a atteint sa 25ème session. Pour l’occasion, le groupe Samory, éditeur de Germinal et ses partenaires (Harmattan Cameroon, La Fondation Gabriel Péri, Dynamique citoyenne, le quotidien Le Messager, Radio Cheikh Anta Diop, Addec et Human Rights Initiatives (HRI)), invitent le public à prendre part une conférence-débat qu’ils organisent à Yaoundé. Ce sera le jeudi 31 janvier 2012, à l’hôtel Franco, sis au quartier NLongkak, en face du collège Matamfen à 14 heures. Le thème choisi pour cette conférence anniversaire est: Un printemps des libertés est-il possible sous les tropiques d’Afrique centrale? Une lecture politique, géopolitique et stratégique.

Cette session de La Grande Palabre propose une perspective politique, géopolitique et stratégique sur les dynamiques endogènes qui sont à même d’impliquer et de provoquer des mouvements populaires de rupture comme ceux ayant eu cours, il y a quelques années dans la partie septentrionale de l’Afrique. Si l’Afrique globale se révèle comme une réalité plurielle en raison notamment des trajectoires différentielles dans la structuration de chaque formation étatique, il est également possible de distinguer les lignes de congruence fonctionnelle, idéologique et structurelle des régimes politiques.

Les axes de discussions seront alors: les États d’Afrique centrale face aux risques politiques et sécuritaires portés par les mouvements contestataires (Mathias Eric Owona Nguini, socio-politiste) ; les facteurs et manifestations des mouvements insurrectionnels en Afrique centrale (Alawadi Zelao, Chercheur ); les dynamiques externes face aux poussées révolutionnaires en Afrique centrale : quelle attitude des grandes puissances ? ( Eustache Akono, spécialiste des questions de sécurité) ; la société civile, mouvements contestataires et décomposition des régimes politiques en Afrique centrale (Claude Abé, sociologue); les conférences nationales peuvent-elles être considérées comme un potentiel de liquidation des régimes autoritaires en Afrique centrale ? (Shanda Tomne, président du Comcodi). Le débat sera modéré par Jean-Bosco Talla et Francis Mbagna et retransmis en direct sur les ondes de la radio Cheikh Anta Diop, FM 101.1.

La Grande Palabre fête sa 25e édition
À LA UNE
Retour en haut