Culture › Musique

Cameroun: La Lady nationale aurait été piratée

Un titre issu de son travail connaît un gros succès dans la capitale, pourtant assure-t-elle, il a été piraté.

Piraté avant la sortie
Lady Ponce la célèbre chanteuse de Bikutsi, un rythme très apprécié au Cameroun, affirme au grand jour, avoir été victime de piratage. Un fait qui au Cameroun, signifie rendre public des copies d’une uvre artistique sans le consentement des auteurs de sa production. Une musique dans laquelle on reconnait la voix et le rythme très particulier de l’artiste est très populaire dans les milieux de diffusion du Bikutsi. Très vite la nouvelle s’est répandue, la chanson aujourd’hui à succès, et dont le refrain est « où sont les hommes. les hommes soulevez- les.», aurait été rendu public sur maquette, et sans l’autorisation de Lady Ponce. Sur la scène d’un concert organisé le 31 décembre 2009 dernier à l’occasion de l’évènement Yaoundé en fête (YAFE), celle qui en 2008 avait été désigné reine de la musique camerounaise et du Bikutsi en 2008, a confirmé cette information à ses fans.

La chanteuse dénonce
«Ce que vous entendez en ville ce n’est pas l’album que je vous ai préparé. C’est la maquette qui m’a été volée lors d’un cambriolage à mon domicile» annonçait-elle à des fans qui ne demandaient qu’à comprendre. Elle venait d’achever la première partie de son passage réservée aux chansons de ses deux premiers albums «Le ventre» et «Trahison» (2006 et 2008). Deux jours plus tard, le 02 janvier 2010, sur le plateau de l’émission «C’est la fête» présentée par le duo Ivo et Ghislain Ebang sur la chaine de télévision publique, la CRTV, l’artiste relance la question pour dire à ses « admirateurs » que le titre de son prochain album est «Bombe atomique», et que celui qui circule actuellement sur le marché n’était pas celui qu’elle leur destinait tout en assurant que la copie officielle et terminée sera sur le marché le «31 janvier 2010», «le public pourra alors faire la différence » a-t-elle ajouté.

Polémique autour de la question
A l’occasion d’une des nombreuses soirées Bikutsi organisée au cabaret « Le Carrousel », un des animateurs apporte des précisions, à la suite de la Lady. C’est à partir d’un studio parisien que tout serait parti. « Ils ont fait eux même les musiques » d’où ce « produit » approximatif. Une version que confirme de nombreux experts, ingénieurs et techniciens de son. Selon l’un deux, les voix auraient été enregistrées sans la musique ce qui justifie la forte présence de batterie, de clavier et de percussions « presque toujours hors de la gamme ». La polémique s’est pourtant installée, malgré ces précisions. De nombreuses personnes proches du milieu de la production musicale camerounaise, affirment que cette situation reste assez étrange, compte tenu du caractère fermé de cet environnement. Selon une information rapportée par le site Kawalaï, une amie d’enfance de la chanteuse qui refuse, pour l’instant, de révéler son identité, soutient que Lady Ponce a elle-même piraté son dernier album, aidé dans cette tâche par son producteur, afin de bluffer les autres chanteurs et de faire un Buzz sur la sortie de sa « Bombe Atomique ».

Un piratage réussi
Une éventualité que réfute René Ayina, promoteur du festival annuel de Bikutsi de Yaoundé et acteur introduit du milieu. Il faut savoir de qui on parle. Je doute fort que Lady ait pu atteindre le niveau qu’elle a atteint aujourd’hui et se retrouve à faire ce genre de choses. Je pense plutôt que c’est le fait de quelqu’un qui en avait après elle, affirme-t-il. Le cas Lady Ponce n’est pas isolé. Les chanteurs Pedro et Ama Pierrot, affirment eux aussi avoir été victime de piraterie, même si pour ce dernier, son dernier album est en haut des hits au Cameroun. Pourtant malgré tout et au-delà de la controverse, la chanson connait un réel succès. Le coup de la piraterie, vrai ou faux, aura eu le mérite de focaliser l’attention sur le prochain album de la Lady, que ses nombreux fans et admirateurs attendent désormais avec une impatience contenue.

Lady Ponce
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé