› Economie

Cameroun : la mairie d’Ebolowa scellée pour une dette de 250 millions de F due à la CNPS

La Communauté urbaine d’Ebolowa (CUE) est sous-scellés depuis le 21 Juin, parce que débitrice auprès de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS).

La Mairie d’Ebolowa est scellée pour non-paiement des cotisations sociales. Il s’agit des impayés des cotisations sociales des employés. C’est un passif de plus de 250.000.000 FCFA qui court, selon de Daniel Edjo’o, maire de la ville d’Ebolowa depuis les années 2000.

Toutefois, le maire reconnaît la dette, mais il souhaiterait continuer à fournir les services aux populations.

Pour le moment, le maire s’est engagé à trouver des moyens pour régulariser la situation. Mais avec ces scellés, la CNPS compte mettre une pression auprès de cette Collectivité territoriale décentralisée, pour que la dette soit épongée.

En effet, depuis le mois de mai, la Caisse nationale de prévoyance sociale a lancé une opération de recouvrement « forcé » des cotisations sociales.

À travers cette opération, qui vise de nombreuses entreprises, la CNPS monte ainsi d’un cran dans la traque des employeurs insolvables, dont certains prélèvent effectivement les cotisations sociales sur les salaires des employés, sans pour autant les reverser à la CNPS.

Selon les données de la CNPS, seulement 7 000 sur 30 000 entreprises actives sont à jour du paiement des cotisations sociales de leurs employés.

Pour rappel, alors qu’ils dépassaient à peine 60 milliards de FCFA en 2016, les arriérés de cotisations sociales réclamés par la CNPS aux entreprises locales se chiffraient à 201 milliards de FCFA à fin août 2020.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé