› Parlement

Cameroun : la menace sécuritaire préoccupe le Parlement

Les crises sécuritaires préoccupent le Parlement camerounais
Cavaye Yeguié Djibril

Le président de l’Assemblée nationale envoie les députés sensibiliser les populations contre l’insécurité. Tandis qu’au Sénat, le vice-président demande aux combattants séparatistes de déposer les armes.

Persistance des violences dans le Nord-Ouest, le Sud-Ouest, extension des tensions à l’Ouest,  continuité des exactions de Boko-Haram à l’Extrême-Nord… La situation sécuritaire du pays de Paul Biya inquiète les parlementaires, dont le président de la Chambre basse du parlement.

Cavaye Yeguié Djibril, convaincu que les parlementaires peuvent participer à ramener la paix, les envoie en mission. « Au Cameroun, la menace sécuritaire reste jusque-là très lourde. En regagnant vos circonscriptions, continuez la sensibilisation auprès des populations afin qu’elles restent vigilantes et à coopérer avec les forces de l’ordre et de sécurité et les autorités administratives ». Déclare l’honorable Cavaye Yeguié Djibril lors de la clôture de la session mercredi 06 juillet.   

Et d’ajouter « Ensemble nous devons barrer la route à toutes ces hordes malfaisantes  ». Le chef des députés lors de son discours de fermeture de la deuxième session parlementaire de l’année 2022, tenue du 07 au 06 juin 2022, a par ailleurs invité les populations à continuer à collaborer avec les forces de défense, de sécurité et avec les autorités administratives à ce sujet.

La même préoccupation a résonné à l’hémicycle du Sénat sur  un autre angle. « Le Sénat n’aura de cesse de condamner fermement des agissements des terroristes qui sèment le désarroi dans certaines régions de notre pays en s’attaquant notamment aux personnes et aux infrastructures ». Ainsi a déclaré le premier vice-président de Chambre Aboubakari Abdoulaye à l’occasion de son discours de clôture de la session.

Le sénateur a saisi l’opportunité pour encore jouer la carte du dialogue. « En soutien à l’ensemble des mesures prises par le président de la République, S.E Paul Biya pour un retour à la paix dans nos régions en crise, je lance à l’adresse de nos compatriotes qui ont pris les armes contre  leur pays l’appel suivant : déposez les armes, rejoignez l’offre de paix et la politique de main tendue du chef de l’Etat. Rejoignez-nous pour qu’ensemble nous bâtissions un Cameroun, notre pays, votre pays, qui nous aime et qui a à cœur de vous le montrer », a lancé Aboubakari Abdoulaye.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé