› Economie

Cameroun : la pandémie du Covid-19 provoque une inflation de 2,6%

Un marché de vivre au Cameroun (photo d'archives)

Aliments, boissons, restaurants et hôtels sont entre autres devenus plus chers depuis le 17 mars dernier. Lorsque le gouvernement a édicté des mesures de restriction pour stopper la marche du virus.

L’étude récente de l’institut national de la statistique (INS) est précise sur les  produits et leurs taux d’inflation constatés ces derniers mois au Cameroun. Il s’agit des boissons non alcoolisées en hausse de 3,1%, des restaurants et hôtels à hauteur de 5,4%, et les articles d’habillement et chaussures de l’ordre de 2,8%.

L’INS situe le début de l’inflation le 17 mars. Lorsque le gouvernement prend des mesures de restriction pour éviter la propagation du Covid-19.  Les citoyens  ont entamé des « achats-paniques ».  Lesquels ont entraîné la flambée des prix de certaines denrées alimentaires et produits de première nécessité. Elle en veut pour preuve que les prix des différents produits  au premier trimestre 2020 ont progressé de 0,5% par rapport à la fin d’année 2019. Soit un ratio d’inflation de 2,6% sur l’ensemble du marché.

Pour sauver les ménages, l’Ins suggère au gouvernement  de poursuivre sa politique de lutte contre la vie chère. A travers notamment les marchés périodiques tels que le fait la Mission de régulation et d’approvisionnement des produits de grande consommation (Mirap). D’éviter que l’inflation ne franchisse la barre de 3,0% en 2020, seuil fixé en zone Cemac; et d’accorder un  statut de zones économiquement sinistrées aux régions de l’Extrême-Nord, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé