CultureCulture › Arts visuels

Cameroun: La plus belle fille de la région de l’Adamaoua est connue

Mlle Halimatou Djobdi est la perle rare dénichée à l’hôtel Mentong Palace de Ngaoundéré

L’élection Mis tourisme est un événement biennal qui se déroule en prélude à la célébration de la journée internationale du tourisme. Pour la 31e édition qui se célèbre le 27 septembre de l’année en cours, le processus de désignation est déjà enclenché à travers les dix régions du Cameroun. L’Adamaoua a aussi sacrifié au rituel en choisissant une ambassadrice qui portera désormais l’étendard de ses activités touristiques.

Ce lundi 2010 à l’hôtel Mentong Palace de Ngaoundéré, il est 18 heures 30. La salle des fêtes est pleine et le gouverneur de la région fait son entrée, malgré la forte pluie qui s’abat sur la ville. Après les formalités protocolaires, notamment le mot de bienvenue du délégué régional du ministère du tourisme, M. Alim Garga, le gouverneur de l’Adamaoua a pris la parole pour exhorter les membres du jury à faire taire leurs relents tribaux et régionalistes afin de faire prévaloir le maximum de transparence, d’objectivité et d’impartialité. Il a également saisi cette occasion pour demander aux candidates de faire preuve de fair-play et de responsabilité. S’en est suivie la présentation des huit présélectionnées au public avant le début du défilé proprement dit. Celui-ci s’est déroulé en trois passages entrecoupés par des intermèdes musicaux, des play-back et des sketches donnés par des artistes de renom de la région tels que Aminatou Oualé, Sélangaï, Beloko ou encore les groupes Danata et Zala Zulu.

Le premier passage qui a tout de suite annoncé les couleurs de la manifestation s’est déroulé en maillot de bain, le second en tenue traditionnelle et le troisième en tenue moderne. Après une longue période de délibération, c’est finalement à 22 heures et 15 minutes que le président du jury Me Tchakoua va prendre la parole pour donner lecture du procès-verbal de délibération. Sur les huit présélectionnées, le jury va jeter son dévolu sur Mlle Halimatou Djobdi comme Miss tourisme Adamaoua 2010. Elle remplace ainsi à ce poste Mle Simo Fotso Nadine qui a su rehausser de sa présence l’éclat de toutes les manifestations touristiques dans l’Adamaoua pendant deux ans. C’est donc à Mlle Halimatou Djobdi qu’incombera désormais la lourde responsabilité de représenter la Région de l’Adamaoua au concours national à Yaoundé le 27 septembre prochain.

Les couacs de l’organisation
L’élection de Miss tourisme Adamaoua 2010 qui était initialement prévue pour 15h a été décalé pour 19h à cause de la forte pluie qui s’est abattue à Ngaoundéré. A classer également au rang de ces désagréments, les multiples ratés de la sonorisation qui ont choqué plus d’une personne, artistes et invités. Aussi à déplorer, le niveau intellectuel de certaines candidates. Comment comprendre par exemple que des candidates qui avaient toutes au moins le niveau de la classe de Terminale ne soient pas en mesure de définir le sigle  »CEMAC »?; de citer les régions limitrophes de l’Adamaoua? De situer des sites touristiques de renom comme le parc de Waza ? Comment comprendre que certaines d’entre elles ne soient pas en mesure de citer les cinq chefs-lieux de la région dont elles prétendent être des ambassadrices? Toutes choses qui laissent croire que beauté et intelligence ont bien du mal à se côtoyer. En tout cas, le public est resté sur sa soif lors de cette phase oratoire et a fait savoir sa désapprobation à certains moments. Vivement donc que Mlle Halimatou Djobdi puisse travailler d’arrache pied occuper une place honorable à Yaoundé le 27 septembre prochain.

Le couronnement de Miss tourisme Adamaoua

Journalducameroun.com)/n

À LA UNE
Retour en haut