› Société

Cameroun : la Police s’appuie sur Whatsapp pour la délivrance rapide de la Carte nationale d’identité

Il est désormais possible de filer sa CNI via Whatsapp. Cameroun.

Deux numéros sont mis à disposition pour que chaque demandeur suive la situation de son document.

La Délégation générale à la sûreté nationale (DGSN), la police nationale, vient de rendre public son nouveau procédé de suivi dans la délivrance de la Carte nationale d’identité (CNI). Ceci après la campagne dans laquelle l’opinion a exprimé son exaspération devant la lenteur du processus.

La DGSN « Met à la disposition du public deux numéros Whatsapp pour connaître de la situation de délivrance de votre CNI », peut-on lire dans un message largement partagé sur les réseaux sociaux. Message du reste confirmé par le service de communication de la police nationale du Cameroun.

Concrètement, il s’agit pour le demandeur de « filmer votre récépissé et le joindre à l’un des numéros Whatsapp de la DGSN 693 30 23 55 ou 695 70 62 91 ».  « Vous devez alors vous aller recevoir l’un des messages suivant votre cas », poursuit le message. A cet étape, le citoyen se trouve devant quatre cas de figure : la carte est disponible et il peut se diriger au point d’identification correspondant à la délivrance de son récépissé, la CNI est en cours de production et sera disponible dans les tout prochains jours, il est en situation de double identité et doit recommencer le processus d’identification en précisant le retour de l’identité première ; et en fin, la CNI ne peut être produite à cause d’informations erronées.

Il y a quelques semaines, une cadre du PCRN, le parti du député Cabral Libii a lancé une campagne de revendication de la délivrance de la CNI. La police a tout d’abord accusé les usagers de ne pas se presser pour rentre en possession de leur pièce. Le patron de la police a ensuite accusé les 3 millions de fausses identités qui grippent le système. Puis, les services de délivrance de la CNI se sont mis en branle pour délivrer des CNI qui datent de deux ans pour certains.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé