› Société

Cameroun : la proposition d’Emmanuel Macron pour résoudre la crise anglophone

Il l’a fait savoir lors de la conférence de presse donnée au Palais de l’unité ce 26 juillet 2022.

« Je demeure convaincu que la régionalisation demeure la réponse à la crise qui affecte le Cameroun dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest et que c’est par ce processus politique de dialogue, de réforme, qu’une résolution durable pourra être trouvée », Emmanuel Macron.

Sur le terrain, les experts dénoncent plusieurs freins à la « Décentralisation » au Cameroun. Ceux-ci indiquent que le Cameroun a une décentralisation de façade, un personnel local plus militant que compétent, les transferts de compétences bloqués et des allocations des ressources en déphasage entre autres.

Les deux présidents ont discuté de la sécurité sur fond de menaces jihadistes dans le nord du Cameroun, avec Boko Haram, et du conflit opposant dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, depuis plus de cinq ans, des groupes armés séparatistes aux forces de l’ordre. « Je souhaite consacrer plus de temps au Cameroun durant ce second quinquennat », a-t-il souligné.

Lors de la conférence de presse conjointe avec Paul Biya, Emmanuel Macron a souligné que le Cameroun « était un partenaire stratégique en Afrique centrale », une région à laquelle le président français souhaite consacrer plus de temps lors de son second mandat.

Emmanuel Macron a également dénoncé « l‘hypocrisie » entendue, « en particulier sur le continent africain », consistant à ne pas reconnaître clairement une « agression unilatérale » de la Russie envers l’Ukraine, comme le fait l’Union européenne.

« Le choix qui a été fait par les Européens (…) n’est en aucun cas de participer à cette guerre mais de la reconnaître et de la nommer, là où je vois trop souvent de l’hypocrisie, en particulier sur le continent africain (…), à ne pas savoir qualifier une guerre qui en est une et ne pas savoir dire qui l’a lancée », a déclaré le président français.

Il a par ailleurs, manifesté le vœu de renfoncer les partenariats avec le Cameroun dans les domaines de l’agriculture et la technologie entre autres.

C’est le premier déplacement du président français sur le continent africain depuis sa réélection, en mai dernier, mais aussi la première visite d’un chef d’État français à Yaoundé, depuis 2015, quand François Hollande s’y était rendu.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé