› Eco et Business

Cameroun: la rencontre audiovisuelle de Douala, RADO, bat son plein

Echanges et projections au menu des activités du 24 au 28 novembre 2009

L’offre et la demande des programmes TV en Afrique centrale, c’est sous ce thème que se déroule depuis le 24 novembre 2009 à l’hôtel Sawa à Douala, la rencontre audiovisuelle de Douala, RADO. Organisée par l’association pour la promotion de l’audiovisuelle et du spectacle, cette rencontre regroupe les producteurs, diffuseurs et autres acteurs de la télévision, exerçant dans la sous région Afrique centrale. Il s’agit par exemple, des représentants de plusieurs chaînes de télévision, à l’instar de Jules Domche, Directeur Afrique centrale de Vox-Africa, Théodore Kayéssé de LTM TV. La CRTV, Spectrum télévision, prennent également part aux travaux. Jusqu’au 28 novembre 2009, les participants vont cogiter autour de plusieurs problématiques telles : comment créer la dynamique des partenariats professionnels dans les filières audiovisuelles et cinématographiques ?, les pratiques et réalités de la gestion des antennes TV dans la sous région Afrique centrale, le développement du marché des programmes de télévision. De même, formations, exposés sur le droit d’auteur et droit d’exploitation en télévision par un expert en propriété intellectuelle, sont au menu des échanges. Une importance est accordée à ce dernier point, compte tenu de la particularité des dispositions légales en vigueur, car, « le droit pénal n’a rien à voir avec le droit d’exploitation des uvres en télévision », selon la banque d’images de l’Afrique centrale, BIMAC.

Les films en projection
Une partie des activités a été délocalisée, à savoir les projections publiques et privées des uvres des réalisateurs camerounais, congolais, centrafricains, etc. Ces projections se déroulent pendant toute la durée de RADO, à partir de 15h, dans la salle de projection de la maison des jeunes et des cultures située au quartier New-Bell, à Douala IIème. Le public aura l’occasion de visionner par exemple « l’enfant peau rouge », un téléfilm du camerounais Gérard Essomba, « une vie de femme », un documentaire du centrafricain Dieudonné Kete, « vedette de l’ombre », téléfilm du tchadien Yacoub Zara, « tu n’as rien vu à kinshassa », téléfilm du congolais de RDC Mweze Ngangura, etc.

Demande croissante des téléspectateurs
De l’avis de plusieurs participants, cette rencontre audiovisuelle de Douala non seulement se veut être une plate forme d’échanges entre les différents acteurs de télévision, mais arrivé à point nommé dans un contexte marqué par la forte demande du public, toujours à la recherche des programmes télévisés plus captivants dans la sous région Afrique centrale.


africanews.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut