Sport › Autres sports

Cameroun: La saison de handball rate son démarrage dans le Littoral

Jolly Njock, le vice président de la ligue régionale s’explique et fait son mea culpa.

Véritable catastrophe à la ligue régionale de handball pour la région du Littoral. Le démarrage de la nouvelle saison prévue samedi dernier, 21 février, a déçu toutes les attentes. Dans un stade de Ngodi à Akwa, le maigre public qui s’est déplacé pour l’ouverture de la saison, est reparti insatisfait. Jolly Njock, le vice président de la ligue régionale de handball pour le Littoral, s’explique et fait son mea culpa.

Début de saison plutôt manqué?
Je fais effectivement un bilan assez mitigé, parce que l’ouverture ne se passe pas comme telle que nous voulons. Nous mettons cela sur le compte de la non préparation, par ce que nous n’avons pas prévu que l’ascension du mont Cameroun aura également lieu le même jour (samedi), donc, nous n’avons pas pu mobiliser tout le monde pour cette ouverture. Néanmoins, nous pensons rattraper le coup à l’ouverture même du championnat qui aura lieu le 07 mars. Je ne parlerais vraiment pas de catastrophe, parce que les enfants sont quand même entrain de jouer, catastrophe peut-être au niveau de la communication qui n’a pas été assurée, nous le reconnaissons et nous pensons nous rattraper avec l’ouverture du championnat comme je le disais plus haut. En plus de cela, nous avons été pris de court par la fédération camerounaise de handball qui n’a pas ténu son conseil d’administration à temps, et nous n’avons pas le chronogramme de la fédération. Ce qui fait qu’on s’est vraiment emmêler les pinceaux, ce n’est pas pour nous dédouaner, nous savons bien que nous avons fauté au niveau de la communication à l’organisation, mais nous allons nous rattraper.

Vous faites allusion à l’ascension du mont Cameroun, quel rapport avec ce tournoi d’ouverture de handball?
Vous savez, il y a tellement les médias actuellement. Je pense que la communication autour de l’ascension s’est faite à un moment donné, mais après, il y a eu coupure, on n’a en a plus trop parlé. Nous avions déjà arrêté notre date, et on a été surpris par cela. Le rapport avec l’ascension par ce que le handball dépend du ministère des sports et de l’éducation physique, donc nous devions avoir le délégué régional des sports et de l’éducation physique pour le Littoral, les délégués départementaux, ainsi que la presse, or nombreux sont ceux qui se sont déplacés pour le Sud-ouest, et nous en pâtissons.

Entre temps, qu’est ce qui sera fait pour rectifier le tir?
Nous allons travailler, nous allons notamment tenir le conseil d’administration de la ligue le 04 mars, et en fonction du chronogramme de la fédération, nous allons nous ajuster. Actuellement au sein de la ligue, en ce qui concerne les équipes, c’est le même nombre que l’année passée, la ligue est entrain de travailler pour intéresser les équipes des départements de la Sanaga – Maritime, du Moungo, pour qu’elles participent au championnat d’élite. Comme ce tournoi par exemple n’a pas été bien organisé, c’est pour cela que nous n’avons que les équipes du département du Wouri, à savoir trois équipes. La ligue étant régionale, nous voulons bien que les autres départements puissent participer. Nous travaillons là-dessus.

Jolly Njock
journalducameroun.com)/n

C’est la nouvelle saison, quelles sont les ambitions de la ligue régionale cette année?
Cette année, nous avons pour ambition de ramener au moins un titre national à la région du Littoral, car cela fait un moment que n’avons pas gagner. Je pense que de concertation avec tous les autres présidents, nous allons mettre sur pied un programme d’activité pour que les équipes soient suffisamment compétitives arrivées au niveau des play off. Je pense que nous allons faire des résultats.

Et sur la scène internationale?
Malheureusement, nous n’avons pas d’équipes qualifiées, par ce qu’aucune équipe du Littoral n’a gagné. C’est vrai que Fundesport de Douala était en finale, et peut avoir sa chance. Maintenant, il faut que le ministère donne son autorisation, ainsi que la fédération camerounaise de handball.

Et sur le problème d’infrastructures?
Vous voyez comment elles sont. Pour moi, je dis que le handball est gâté, par ce que nous avons un stade pratiquement à nous. Nous avons adressé une lettre à la communauté urbain de Douala qui nous répondu favorablement, mais n’ayant pas encore de budget, les travaux ne peuvent pas encore commencer.

stade de Ngodi à Akwa
journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut