Eco et Business › Entreprises

Cameroun: la Sasel envisage de faire passer sa capacité de production de sel de 10 à 20 tonnes par jour

Pour ses perspectives de développement, qui prévoient la création de 160 emplois, la Société africaine de sel a été sélectionnée par l’API pour bénéficier des dispositions de la loi sur les incitations à l’investissement privé

 

La Société africaine de sel (Sasel) S.A. compte atteindre une production quotidienne de 20 tonnes de sel, contre 10 tonnes actuellement, d’après les indications fournies le 14 mai dernier à Yaoundé, lors de la signature d’une convention avec l’Agence de promotion des investissements (API).

Sasel S.A. a été retenue pour bénéficier des dispositions – dont des exonérations fiscales et douanières – de la loi du 18 avril 2013 fixant les incitations à l’investissement privé en République du Cameroun.

Pour son projet d’extension de son unité de raffinage, l’entreprise compte investir près de 05 milliards de F CFA, pour une main d’oeuvre supplémentaire estimée par la société à 160 emplois.

La société créée en 2011 et basée à Douala est spécialisée dans le raffinage du sel. Elle alimente le marché national et aussi les pays de la sous-région Cemac.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé