Politique › Institutionnel

Cameroun : la session parlementaire du mois de juin s’ouvre ce 10 juin 2020

Assemblée nationale (photo d'archives)

La session parlementaire du mois de juin s’ouvre ce 10 Juin. Sont notamment au menu : l’ordonnance portant collectif budgétaire du fait de la pandémie du Coronavirus, l’accueil de nouveaux députés et le contrôle de l’action gouvernementale.

Une session parlementaire aussi particulière que celle de mars dernier en contexte de pandémie du Coronavirus. Contexte oblige, la lutte contre le coronavirus va occuper une place importante des travaux.

La représentation nationale va se pencher sur la révision du budget de l’Etat, suite à l’ordonnance du président de la République prise le 3 juin dernier. Une ordonnance qui réduit l’enveloppe budgétaire validée en décembre dernier de 4 951,7 milliards de FCFA à 4 409 milliards de FCFA. Soit une réduction  de 542,7 milliards de F. Les parlementaires doivent la ratifier pour qu’elle ait force de loi.

Cavaye Yéguié Djibril et ses paires doivent aussi se pencher sur les impacts de la pandémie. Sur l’apport sur l’économie du Fonds spécial de lutte contre le coronavirus  doté d’une enveloppe de 180 milliards de FCFA.

Le contrôle de l’action gouvernementale est aussi menu de cette session.  Via la traditionnelle phase des questions orales aux ministres de la République. Députés et parlementaires pourraient également recevoir et examinés les projets de loi.

La question des cumuls des fonctions n’est en reste. Quand on sait que certains députés sont tombés sous le coup de l’incompatibilité à la faveur des dernières élections législatives et municipales du 9 février dernier. Il s’agit des députés Ousman Aman Sa’aly, Boubakari Djidda  et Hermine Patricia Tomaino Ndam Njoya  élus respectivement maires des communes de Pitoa et Mayo-Oulo dans la région du Nord, de Foumban dans la région de l’Ouest. Ils doivent faire leurs choix en optant soit pour les mairies ou le parlement où ils ont également été élus. Ce qui devrait ouvrir la voie à leurs suppléants.

A noter que lors de cette session, les députés siégeront près des sénateurs au Palais de Congrès. Non pas à cause de la pandémie, mais du fait des travaux intenses du nouveau  siège de l’assemblée nationale au quartier Ngoa-Ekellé. Ce qui va faciliter  la prestation de serment du Pr Joseph Owona, nommé  membre du Conseil constitutionnel par décret du président de la République le 15 avril 2020.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé