Culture › Musique

Cameroun: La Socam fête son 1er anniversaire

Le Pca Odile Ngaska en a profité pour installer les resplonsables récemment nommés

C’est au Mask Hotel de Yaoundé que la grande famille artistique s’est donné rendez vous pour célébrer avec faste le premier anniversaire de la société Civile Camerounaise de l’art musical (SOCAM)le 11 juin 2009.De nombreux artistes étaient de la fête. Parmi les plus grandes figures de la chanson Camerounaise on y a retrouvé Zé Bella à Elvis Kemayo en passant par Donny Elwood, Franck Bell Ottou Marcelin Esso Essomba entre autres. Beaucoup d’artistes ont fait le déplacement de diverses régions du Cameroun pour être de la fête. Une fête d’ailleurs grandiose qui a permis à ces créateurs des uvres de l’esprit de passer au scanner les maux qui minent leur profession. La fête a été magnifiée par des prestations scéniques de quelques groupes locaux qui ont entonné l’hymne de la Socam, une chanson qui passe déjà en boucle dans les radios urbaine de la capitale Camerounaise. Madame la Présidente du Conseil d’administration, Odile Ngaska dans son discours, a commencé par dresser le bilan de cette société de droits d’auteur.

Un bilan appréciable au regard des différentes mutations qu’a subi l’entreprise seulement une année après sa création le 7 juin 2008. La société s’est dotée d’un siège d’un personnel qualifié des structures annexes notamment des représentations dans toutes les régions du Cameroun. Pour madame la présidente du Conseil d’administration, il est question maintenant de poser les bases d’une structure nouvelle, afin de garantir la bonne marche de la Socam. Séance tenante, la Pca a annoncé une série des mesures visant à améliorer la condition des artistes camerounais. Les artistes présents dans la salle ont beaucoup applaudi les répartitions des droits d’auteurs, annoncées par la Présidente du Conseil d’administration de l’unique et légale société des droits d’auteurs dans la catégorie Art musical au Cameroun. La première répartition devrait se faire au courant du mois de juin 2009.

La cérémonie a également été marquée par l’installation officielle des responsables nouvellement nommés à la Socam. Il s’est d’abord agit des présidents des commissions règlementaires et statutaires de la Société Civile Camerounaise de l’Art Musical. Six Commissions au total. Mais l’attention a beaucoup plus été portée sur la Commission en charge de la lutte contre la piraterie qui sera dirigée par Jean Baptiste Tchoula secondé par d’autres artistes tels qu’Atango de Manajama. La Commission de répartition des droits d’auteurs a été confiée à l’artiste Doudou Pajeto, tandis que la Commission chargée de l’éthique et de la discipline aura pour principale responsable la chanteuse Rachelle Tsoungui. D’autres artistes tels que Josco l’inquieteur, Manga Lucky ou encore Don Compadre sont également responsable de Commissions.

Un Comité de réflexion a aussi vu le jour. Placé sous la présidence du chanteur et mécène Elvis Kemayo. A tout ce beau monde, il faudra ajouter le journaliste Georges Gilbert Baongla, nommé consultant permanent à la Socam. Madame Odile Ngaska estime que la présence de ces personnalités de la culture est une manière de renforcer l’action du Conseil d’Administration de la Socam. Leurs fonctions, a tenu à préciser madame la PCA, sont gratuites et volontaires.IL s’agit maintenant de travailler avec rigueur et transparence. On comprend donc pourquoi madame Odile Ngaska a conclu son discours par ces paroles fédératrices: Ensemble donnons nous la main.

Image d’illustration
journal du Cameroun)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut