CultureCulture › Arts visuels

Cameroun: L’actualité culturelle de la semaine en bref!

Conférences, concerts et danse dans les différents Centres culturels des villes de Yaoundé ou de Douala

Conférence: «Entreprenariat et création d’emploi au Cameroun»
Ce mardi 18 janvier au CCF de Douala, il sera question d’une part de faire la différence entre les hommes d’affaires et les entrepreneurs, et d’autre part de montrer les limites des hommes d’affaires dès lors qu’il s’agit de la création d’emplois. De plus, l’économie camerounaise tournant à 50% des heures de travail par jour, elle est loin de créer les nouveaux emplois dont les demandeurs ont besoin. Conférence d’Alain Ndedi, Dr. d’Université.

Les NTIC font débat au CCF de Yaoundé
Quels impacts peuvent avoir les technologies de l’information et de la communication dans le processus de développement des pays africains? Ne faudrait-il pas rationaliser et normaliser l’usage que nous en faisons? Ce sont autant de questions auxquelles va répondre cette conférence prévue ce mercredi 19 janvier à 17 heures. La rencontre aura pour thème Les nouvelles technologies de l’information et de la communication et le développement en Afrique. Une rencontre proposée par le Cercle Camerounais de Philosophie (CERCAPHI) avec comme intervenant Michel Ntone Dipita, Professeur de Philosophie au Lycée de Nkol-Eton.

Spectacle «Visage»
Un projet de création chorégraphique afro-contemporaine qui dévoile le côté obscur des maîtres du monde, qui imposent leurs actes aux idéaux qu’ils prônent. «Visage» est la représentation des frustrations de tous ces êtres qui souffrent d’être les marionnettes de ces maîtres du jeu. A travers cette création, Daniel Sty-White retranscrit l’expression de tous ces visages meurtris. Blessés par toute cette souffrance et ces désastres économiques, balafrés par toutes ces cicatrices inscrites à jamais. Ce mercredi 19 Janvier dès 19 heures au Goethe Institut de Yaoundé.

Jean Dikoto Mandengue en mode retrouvaille.
Avant Richard Bona, Etienne Mbappe et autres Sabal Lecco, bassistes camerounais reconnus dans le monde entier, il y avait Jean Dikoto Mandengue alias Jeannot-Karl. Le père de la basse camerounaise est en effet la référence dont se sont inspirés ces virtuoses de la basse d’aujourd’hui. Après son voyage musical mondial, l’artiste au talent sans rides présente ce jeudi 20 janvier au CCF de Douala, son album «Les retrouvailles», au cours d’un spectacle qui s’annonce inédit.

L’artiste Jean Dikoto Madengue
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top