› Economie

Cameroun : l’Adamaoua fait son entrée parmi les bassins de production du cacao

Droits réservés

Suites aux achats de fèves de cacao dans cette partie du pays au cours de la saison 2019-2020, l’Office national du cacao et du café (ONCC) la classe pour la première fois parmi les bassins de production du Cameroun.

Exception faite du Nord et de l’Extrême-Nord, le cacao a été commercialisé dans huit régions sur les 10 que compte le pays. C’est du moins ce que laisse entendre l’Office national du cacao et du café (ONCC). Fait rare, la région de l’Adamaoua a elle aussi commercialisé le cacao au cours de de la dernière saison à hauteur de 0,3%. Une grande première pour cette partie du pays qui fait partie du septentrion, reconnu principalement comme un bassin de production du coton.

L’Adamaoua fait ainsi son entrée parmi les bassins cacaoyers du pays. En termes de commercialisation des fèves au cour de la dernière saison, l’ONCC indique que la région du Centre vient en tête avec 48,6% des parts du marché.  Devant le Sud-Ouest (28,4%), le Littoral (10,3%), le u Sud (5,6%), l’Est (3,8%), l’Ouest (2,7%), le Nord-Ouest et l’Adamaoua (0,3%).

Les de l’ONCC vont certainement amener l’Institut de recherche agronomique pour le développement (IRAD), à y implémenter une stratégie pour booster la culture du Cacao. Un peu à l’instar de celle qu’elle mène en ce moment dans l’Adamaoua pour promouvoir la culture de l’anacarde, communément appelée noix de cajou.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé