Politique › Institutionnel

Cameroun: l’affaire Fotso et Marafa Hamidou Yaya enrôlée à la Cour suprême

L’ancien DG de la Camair et l’ex-ministre d’Etat, condamnés en 2012, sont attendus devant la haute juridiction le 22 mars 2016

Quarante mois après le verdict rendu par le tribunal de grande instance du Mfoundi (Tgi) dans l’affaire qui opposait l’Etat camerounais à Marafa hamidou Yaya et Yves-Michel Fotso, la haute juridiction a programmé d’examiner les pourvois en cassation introduits par les deux personnalités au cours de l’audience de sa section spécialisée prévue ce mardi, 22 mars 2016. L’information a été rapportée par Kalara, l’hebdomadaire spécialisé dans le traitement des affaires judiciaires, dans son édition du 14 mars dernier.

Condamnés à 25 ans de prison ferme chacun pour coaction de détournement de la somme de 29 millions de Dollars destinés à l’acquisition d’un aéronef neuf pour les voyages du chef de l’état, la Cour suprême du Cameroun vient enfin de décider d’en finir avec ce dossier. Saisie par divers pouvoirs formés par les accusés à la suite de leur condamnation le 22 septembre 2012, les deux «amis» qui ont toujours clamé leur innocence espèrent retourner la situation en leur faveur.

Si les mis en cause peuvent exprimer leur soulagement d’avoir enfin la possibilité d’être définitivement fixés sur leur sort dans cette affaire, il n’est pas certains que cette audience se tienne en présence de toutes les parties. Depuis plus d’un mois, M. Fotso qui est sous le coup de deux autres procès devant le Tribunal criminel spécial (Tcs) n’a pas honoré ses derniers rendez-vous avec la justice pour cause de maladie. Si ce motif se confirme, il est peu probable qu’il comparaisse ce 22 mars 2016 devant la Cour suprême. C’est une perspective qui laisse percevoir une prorogation de l’examen de l’affaire, puisque la cour ne peut juger en matière pénale, en l’absence d’un accusé.

L’affaire Fotso-Marafa constitue l’un des pans du dossier de l’affaire de l’avion présidentiel, qui a déjà conduit deux anciens secrétaires généraux de la présidence de la République et un ancien Premier ministre en prison. Il s’agit de Jean Marie Atangan Mebara, Secrétaire générale à la Présidence de la république tout comme Marafa Hamidou Yaya et Ephraïm Inoni, ancien Premier ministre.


Droits reservés)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé