Sport › Football

Cameroun : l’arbitre du conflit Fécafoot – LFPC est connu au TAS

Seidou Mbombo Njoya (Fécafoot) et le général Pierre Semengue (LFPC)

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a désigné le 12 mai dernier,  le juge qui va statuer sur le litige qui oppose la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) à son démembrement qui était chargé de l’organisation des championnats professionnels.

Le Prof. Pascal Pichonnaz, chaire de droit privé et de droit romain à Fribourg en Suisse, est le  juge unique désigné par le TAS  le 12 mai 2020. C’est lui qui va statuer sur le litige qui oppose la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC) à la Fécafoot.

Le général Pierre Semengue, président de la LFPC accuse la Fécafoot – sa tutelle- de l’avoir illégalement suspendu. Surtout avant la fin de son mandat à la tête de la structure. S’appuyant sur de nombreux dysfonctionnements dont la LFPC s’est rendue coupable.

Le  conflit a commencé par la  Chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique et sportif du Cameroun (CCA-CNOSC) où  la LFPC avait été déboutée.  Elle a interjeté appel grâce au soin de son conseil Me William Sternheimer du cabinet Morgan Sports Law situé à l’avenue du Théâtre 7 CH 1005à Lausanne en Suisse.

Tandis que la Fécafoot est défendue par Me Abdoul Aziz basé à la Rue des Palmiers à
Bonapriso à Douala.

Le général Pierre Semengue réclame la réhabilitation de la LFPC comme structure en charge d’organiser les championnats professionnels au Cameroun.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé