Culture › Musique

Cameroun: L’artiste Mpandé Star au bercail

Le chanteur est au pays pour la promotion de son nouvel album

Depuis quelques jours les radios urbaines de la capitale Camerounaise, sont inondées par le son du nouvel album de l’artiste Mpandé Star. Sodome et Gomorrhe(Ultimatum dernier), ce nouvel album a été enregistré au studio Marcadet en France par Ambroise Voundi qui a également assurer le mixage de l’album. Les 10 chansons qui meublent cet opus, oscillent entre les rythmes Camerounais et la mouvance Dombolo, rythme de prédilection de Mpandé Star. Sodome et Gomorrhe la chanson générique de ce coffret, est une véritable invite à la danse et à l’ambiance. On retrouve dans les animations Eric Mopéro, le rossignol, établi à paris, on y retrouve aussi le doigté de Danny Mwanga  » le philosophe de la guitare « , Queen Eteme, ex choriste de Manu Dibango, Xavier Bornens.

D’autres mages et sages du son comme Achille Siboule, Tebate Bass Jean Louis Bikounda ont aussi apporté leur savoir et leur savoir faire dans la réalisation de cet album. Au plan thématique, le chanteur originaire de la région de l’Est Cameroun, notamment d’Abong Mbang, parle des maux qui minent la société. Mpandé Star, explique d’ailleurs l’origine de son uvre  » Sodome et Gomorrhe  » ou l’origine de la colère de Dieu. Pour Mpandé Star, l’homme dit moderne, a défié celui de Sodome et Gomorrhe. La perversion a atteint des sommets inégalés. Les meurtres, la corruption, la domination des riches et forts sur les pauvres et les faibles, les attentats, les guerres, la pédophilie, l’inceste, la magie les sectes, la sorcellerie sont des maux qui sont décriés par Mpandé Star dans ce nouvel album.

Influencé par la vie religieuse de ses parents Mpandé Star parle également de Dieu. Pour le chanteur, footballeur à ses heures perdues, les découvertes technologiques et scientifiques détournent l’homme de la vérité. Les gadgets ainsi fabriqués et l’argent sont devenus le  » Dieu  » de l’homme. Ce dernier allant même jusqu’à nier l’existence du Dieu créateur de l’Univers. Il est temps pour l’homme de retrouver humblement sa vraie place dans la nature. Et l’artiste qui se veut engagé dans cet opus, demande à ses semblables de mettre fin à toute cette perversion qui envahit le monde entier sinon il est fort à craindre une nouvelle colère de Dieu. Entre autres chanson s à écouter,  » David contre Goliath « ,  » Racines  » un retour aux sources,  » Dieu tout puissant « ,  » A ma mère « , ou encore  » Maeva  »  » Fongola Motema  » où l’on retrouve le doigté de Dany Mwanga, l’un des membres de l’orchestre de Mpandé Star  » International NOTA BENE « .

L’album a été produit par les éditions Universal Samouraï Production, l’écurie de l’artiste. Même si les chansons sont un peu longues (près de 7 minutes), on peut toutes fois reconnaitre le mérite de l’artiste au travers de la pochette de l’album et du livret qui montrent à loisir l’esthétique et le sérieux de Mpandé Star, dont le souci a certainement été d’offrir aux mélomanes une uvre de belle facture sur le fond et la forme. Le seul reproche qu’on pourrait lui faire, est cette ressemblance vocale avec l’artiste Koffi Olomidé de la République Démocratique du Congo. Au Cameroun pour un séjour de 6 mois, Mpandé Star, compte faire adopter son nouvel album par tous les mélomanes Camerounais et Africains, surtout les adeptes des ambiances chaudes.

Pochette nouvel album
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut