Politique › Judiciaire

Cameroun : l’avocate Michèle Ndoki attendue ce jour devant le Tribunal de Première Instance de Douala

Me Michèle Ndoki, accusée d'incitation à l’insurrection. (c) Droits réservés.

Initialement prévu le 06 novembre dernier, l’ouverture du procès audience de l’avocate Michèle Ndoki et de 44 autres militants du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun), devrait avoir lieu ce mardi 4 décembre 2018.

Les quarante-cinq militants visés par cette procédure, avaient été arrêtés à Bonaberi pour avoir tenté de marcher contre les résultats de la présidentielle du 07 octobre dernier. Lesquels donnaient Paul Biya, candidat du RDPC vainqueur avec 71,28% des voix. Loin devant Maurice Kamto, le candidat du MRC (14,23%). Cette activité rentrait dans le cadre d’un vaste mouvement de contestation initié par le MRC, sous l’intitulé : « Non au Hold up électoral ».

Les mis en cause sont poursuivis en justice pour incitation à l’insurrection, non-respect de l’autorité administrative. Ils auraient dû comparaître devant le « Tribunal de Première Instance » (TPI) de Douala, le 6 novembre prochain, date de l’investiture du président Paul Biya, pour un septième mandat. Ils y seront entendus le 4 décembre à cause d’une assemblée générale de ladite juridiction, qui est prévu à la même période.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut