Sport › Football

Cameroun: Le 4e match d’évaluation s’est disputé dimanche entre Union et Daga Young sport (1 – 1)

Bilé Tanga: « Nous allons mettre à la porte les joueurs dont les performances ne sont pas satisfaisantes »

Entretien avec l’entraîneur adjoint de l’Union de Douala

1 but partout à la fin de la partie, score satisfaisant pour vous?
Compte tenu de ce qu’on a vu au cours de la rencontre, le score est mérité pour les deux équipes. Nous avions en face de nous une équipe de Daga qui jouait assez bien au ballon et en rencontrant l’union sportive de Douala, Daga a donné tout ce qu’il avait dans le ventre, contrairement à nous qui jouons avec un effectif totalement démuni, avec des joueurs qui ne savaient même pas qu’il y avait un match amical ce dimanche, compte tenu de tous les embrouilles qu’il y’a eu autour de ce match.

Vous faites allusion à quoi exactement?
L’effectif n’était pas assez grand, la dernière séance d’entraînement a eu lieu vendredi, 18 septembre, le match n’était pas encore confirmé et beaucoup de joueurs n’étaient pas sur place. On a dû appeler certains joueurs la veille du match pour qu’ils arrivent, et entre temps, d’autres se sont déplacés pour le week-end et ne vont revenir dans la ville que dimanche soir ou lundi matin, car la prochaine séance d’entraînement du club est prévue justement ce lundi, 21 septembre dans l’après-midi, à 15h30. Ce qui explique le fait qu’on s’est retrouvé avec plusieurs joueurs au même poste, et on a dû changer de poste à certains joueurs pour avoir une équipe un peu homogène.

Mais au-delà des absences, quelle appréciation faites-vous de cette rencontre?
L’équipe de Daga joue bien au football, et ce n’est une surprise pour personne, quant à Union de Douala, ce n’était pas le grand jour, la deuxième mi-temps nous a donné un peu plus de satisfaction que la première mi-temps.

A quelques semaines de démarrage du championnat élite one, Union est-elle prête au regard de ce 4é match d’évaluation?
Pour le moment, nous avons quelques problèmes au niveau de l’animation offensive. Il nous reste près de deux semaines avant le début de la compétition, et nous allons nous atteler à corriger cela. Entre temps, nous nous préparons sereinement, nous avons beaucoup de joueurs qui sont en sélection, et certains reviennent déjà, mais ça pose un petit problème de cohésion et à partir du moment où ils sont là, nous allons essayer de faire de sorte que la mayonnaise prenne. Je pense que nous serons prêt avant la première journée du championnat.

Beaucoup de bouleversements au sein de l’union de Douala. Récemment, des joueurs ont mis à la porte, et bien avant eux, d’autres joueurs avaient également été remerciés il y a quelques mois. Peux-on craindre que ces changements entraînent des conséquences sur les performances de vos joueurs lors du championnat?
Quand on veut bâtir une grande équipe, c’est normal qu’il y ait une sorte de révolution. Maintenant, on essaie de recruter les joueurs qu’on a pensé être parmi les meilleurs de notre championnat. Ce sont des joueurs qui viennent de divers horizons. Donc, à partir du moment où nous avons une véritable équipe, nous pensons tenir la route. Les problèmes sont justes des problèmes de détails qu’il faut régler, et dehors de cela, mettre dans l’esprit des joueurs qu’ils doivent travailler en équipe. Ceux qu’on a jugé les performances insuffisantes, ont été mis à la porte, et si d’aventure, il y en a qui ne travaillent pas assez bien, on sera obligé de nous séparer d’eux.

Qu’est ce qui manque à l’Union de Douala actuellement?
Un véritable attaquant de race.

Bilé Tanga, entraîneur adjoint de l’Union de Douala
Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut