› Economie

Cameroun : le Bureau de mise à niveau a tenu ses 32ème et 33ème sessions de son Comité de pilotage

Une session du Comité de pilotage du BMN

Ces dernières sessions de l’année en cours étaient essentiellement dédiées à l’examen du rapport provisoire de gestion de 2021, du budget de 2022 et à l’évaluation des programmes de mise à niveau et de restructuration.

Le comité de pilotage du Bureau de mise à niveau (BMN) des entreprises s’est réuni mardi dernier à son siège, à Yaoundé.  Le président du comité de pilotage, Pr Isaac Tamba, a présidé les travaux. Ce président qui est par ailleurs, le directeur de l’Economie au ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, a de prime abord rappelé que lors de ces assises, les défis majeurs qui interpellent le BMN.

Au rang de ceux-ci,  figure la pérennisation de la mise à niveau des entreprises, dans l’optique de contribuer efficacement et durablement à l’accomplissement de la vision du Cameroun émergent à l’horizon 2035, définie par le président de la République S.E Paul Biya et mise en œuvre par le gouvernement par le truchement de la stratégie nationale de développement dont un des piliers phares est la transformation structurelle de notre économie.

Ces sessions du Comité de pilotage ont été surtout consacrées à la poursuite de la réflexion sur le financement du BMN post-fonds Contrat de désendettement et de développement. Hervé Ebodé II, le représentant du ministère des Mines, de l’Industrie et du développement technologique (Minmidt), a précisé que  le président du comité de pilotage a mis sur pied un sous-comité chargé de la recherche des financements.

« Nous travaillons dans ce sens-là non seulement dans le cadre de la recherche des financements continus liés au fonds de restructuration qui pourrait s’orienter vers une redevance financée par la clientèle du BMN. Mais qui s’orienterait aussi vers les entreprises du secteur boursiers donc les entreprises de bourses et le secteur financier dans le cadre de la coopération financière donc ces aspects la constituent véritablement les principaux axes de réflexion dans lesquelles nous nous acheminons et qui forcément arriveront à échéance au cours de l’année 2022 ».

Le représentant du Minmidt au Comité de pilotage, a par ailleurs, souligné que : « le bureau de mise à niveau entre véritablement dans sa phase de croisière parce que nous avons connu des retards à l’allumage qui étaient dû à une méconnaissance des activités du BMN. Nous avons travaillé et nous avons environ une cinquantaine voire une centaine d’entreprises qui ont adhérer volontairement au processus de mises à niveau des entreprises nous avons remis à niveau les entreprises du secteur hôtelier non seulement dans le cadre du chan mais également dans le cadre de la Can »


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé