Santé › Actualité

Cameroun: Le Cardio Pad bientôt disponible dans les hôpitaux

Inventé en 2009 par Marc Arthur Zang, 25 ans, c’est un appareil qui sera utilisé dans le diagnostic et le traitement des maladies cardiaques

Inventé en 2009 par Marc Arthur Zang Adzaba, jeune ingénieur polytechnicien de 25 ans, le Cardio Pad est constitué de trois appareils regroupés en un. Il comporte un électrocardiographe, un radioscope et un tensiomètre numérique. D’après son concepteur, sa particularité est qu’il permet d’effectuer des examens cardiaques, en particulier l’électrocardiogramme, et de transmettre le résultat de ces examens à distance via une connexion GPRS dont la tablette est munie. C’est-à-dire qu’on peut transmettre un électrocardiogramme de n’importe quelle partie du pays, ce qui permet aux cardiologues de diagnostiquer les patients sans se déplacer. Il se connecte au réseau téléphonique mobile, c’est-à-dire peut contenir une carte SIM à l’intérieur. Avec sa partie matérielle semblable à celle des tablettes, cet appareil est en outre décrit comme étant portable. C’est un appareil conçu pour résoudre un problème bien précis : équiper les hôpitaux de district qui n’ont pas assez de moyens. Il est livré en kit-mallette à l’intérieur duquel on a le Cardio Pad et les amplificateurs, qui permettent de faire l’examen cardiaque, explique Marc Arthur Zang. Le prix de vente est fixé entre 1,9 et 2 millions de francs CFA.

A cet effet l’ingénieur a révélé qu’ une grande partie de la première production sera d’abord destinée aux hôpitaux camerounais. Parce que ces prototypes ont été fabriqués grâce à une subvention à hauteur 20 millions de francs CFA reçue du ministère de la santé publique, sur instructions du chef de l’Etat. Les demandes d’investissements faits par l’ingénieur aux banques ayant été rejetée, il a finalement pu évoluer pour sa phase de prototypage grâce à un crédit de 700.000 francs CFA contracté par sa maman, infirmière dans un hôpital public.

Les 10 premiers exemplaires font partie d’un ensemble de trente spécimens récemment fabriqués en Chine grâce aux fonds reçus. En Chine, on fabrique uniquement les pièces, mais les appareils et tous les logiciels sont conçus, développés et montés à Yaoundé. La société Himore Medical que nous avons fondée en avril, est chargée de manufacturer et de distribuer les différents appareils, précise Arthur Zang. Dans un pays où on compte moins de 40 cardiologues exerçant exclusivement à Yaoundé et Douala, pour plus de 20 millions d’habitants, le Cardio Pad est considéré comme une issue tant pour les patients autant que pour les médecins. Le Cardio Pad a été breveté à l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) et subit en ce moment des tests d’utilisation avant sa mise à disposition au profit des patients cardiaques.

Le Cardio Pad camerounais bientôt disponible dans les hôpitaux
dailyafrik.com)/n


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé