Sport › Football

Cameroun : Le championnat national de football reporté

Pierre Semengue, président de la ligue de football professionnel, a donné un point de presse ce vendredi à Yaoundé

Au cours d’un point de presse donné vendredi 18 janvier 2013 à Yaoundé, Pierre Semengue, président de la ligue de football professionnel, a révélé avoir envoyé, le jour même, une correspondance au ministre des Sports lui demandant de ne procéder au déblocage de la subvention accordée aux clubs qu’après leur mutation complète en sociétés commerciales.  »J’ai reçu cette mission de toute la hiérarchie, y compris du chef de l’Etat lui-même, qui, la saison dernière, a contribué à titre exceptionnel, au financement du fonctionnement de la Ligue. C’est donc une mission que j’entends mener jusqu’au terme de mon mandat et ce, malgré les épines et les ronces que des individus s’évertuent à mettre sur mon chemin. Et je ne m’arrêterai pas au moment où la Loi de finances a déjà déblayé le chemin pour la recherche des capitaux. J’irai jusqu’au bout de ma mission », a-t-il martelé.

Le courroux de Pierre Semengue intervient au lendemain d’une réunion tenue à Douala entre la LFP, la fédération nationale de la discipline (FECAFOOT) et les responsables des équipes de D1 et D2 engagées pour la saison dont le début était prévu le 26 janvier prochain. Ainsi, ne cache-t-il pas sa surprise de constater  »que ce sont des dirigeants de clubs mythiques, censés tirer vers le haut les autres clubs, qui s’opposent farouchement à la mutation des associations existantes à ce jour en sociétés commerciales à objet sportif ». Ces opposants, estime-t-il, ne servent certainement pas les joueurs, encore moins le football national. Aux joueurs, il dit comprendre et partager leur mal-être à devoir attendre encore le démarrage effectif des compétitions tout en soulignant que leur intérêt est à la base de sa décision.  »Vaudrait mieux tout remettre à plat pour vous donner une véritable chance de devenir professionnels, c’est-à-dire vivre de votre art, plutôt que d’arrondir les angles avec vos dirigeants, pour votre plus grande désolation », a préconisé le président de la LFP. C’est dans ce cadre que la Ligue a décidé d’octroyer une avance de 1 million FCFA à chaque club, prélevé sur l’avance des 75 millions FCFA reçus de la FECAFOOT pour lui permettre de constituer une société commerciale. Mais de nombreux clubs sont réfractaires.

Pierre Semengue, président de la ligue de football professionnel du Cameroun
africapresse)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut