› Société

Cameroun : le chinois StartTimes refait surface

Après avoir conduit l’arrimage – aux forceps – à la TNT, le géant de la télévision numérique propose sa plateforme de chaînes télé. Segment dominé au Cameroun par le français Canal Sat.

StarTimes s’est fait connaître au Cameroun dans le dossier de l’arrimage du Cameroun à la Télévision numérique terrestre (TNT), dès 2015.

Une affaire de plus de 110 milliards Fcfa pour la mise à niveau de la Crtv qui a, en son temps, opposé les ministres Issa Tchiroma Bakary de la Communication et Louis Paul Motaze de l’Economie.

Affaire aujourd’hui pendante devant le Tribunal criminel spécial pour soupçons de détournements de fonds publics.
Cela n’empêche par StartTimes de poursuivre ses activités dans la télévision numérique. Il a notamment lancé de nouvelles activités le 07 janvier à Douala.

Il s’agit de favoriser l’accès des populations rurales à l’information ou encore permettre à chaque famille d’accéder à la télévision numérique à moindre coût.

StarTimes a équipé 300 villages d’accès à la télévision par satellite au Cameroun, ceci dans le cadre d’un projet de coopération sino-camerounaise.

Au Cameroun, la plateforme média propose deux bouquets notamment « StarTimes smart » avec 107 chaines et « StarTimes Tout », qui a quant à lui 154 chaînes.

Chaque bouquet renferme 12 thématiques différentes sur le sport, les informations, les documentaires, la religion, le cinéma, la musique, la jeunesse, les généralités.

StarTimes se propose d’offrir des « contenus à des prix abordables et des images de qualités en anglais et en français », comme le précise le Directeur général de StarTimes au Cameroun, Noah Li.

StarTimes est un groupe international média chinois implanté dans 30 pays d’Afrique anglophone et francophone. L’opérateur propose des services de télévision numérique terrestre et de télévision par satellite.

Un segment jusqu’ici presqu’entièrement dominé par Canal Sat, propriété du groupe français Bolloré.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé