Santé › Actualité

Cameroun: Le choléra est de retour à Douala

Les populations appelées à observer scrupuleusement les règles d’hygiène

Le Dr Dissongo Jean II est formel : quelques cas de choléra ont été diagnostiqués dans la ville de Douala depuis le mois de janvier dernier. Ceci, après l’épidémie qui a sévi lors de la fin d’année 2010. Pour le Secrétaire Permanent du centre de coordination et de contrôle du choléra basé au niveau de la délégation régionale de la santé publique pour le littoral à Bonanjo, il y’a eu des cas de diarrhées enregistrés dans les hôpitaux, suite aux mauvaises conditions de vie des populations. A cet effet, « nous enseignons actuellement aux habitants, l’importance de l’utilisation de l’eau potable. On peut l’obtenir en faisant recours par exemple à de l’eau de javel, si l’eau en question n’est pas potable. Il faut également se laver les mains avec de l’eau et du savon après être allé aux toilettes, ou encore avant de prendre son repas », recommande le Dr Dissongo. Selon lui, les mauvaises conditions de vie, exposent les habitants au choléra.

Peur de la propagation du choléra
Cependant, les autorités sanitaires redoutent la propagation du vibrion cholérique dans la cité économique. « Nous pratiquons actuellement une surveillance active dans les quartiers », affirme le médecin. Cette surveillance vise notamment à détecter le moindre signe de la maladie. En cas de diarrhée, il est recommandé au malade de se rendre immédiatement dans le centre de santé le plus proche, où il sera pris en charge par les médecins. Même si pour l’instant il est difficile d’avancer des statistiques concernant le nombre exact de cas de choléra déjà enregistrés à Douala, on se rappelle que ce n’est pas la première fois que cette ville est atteinte par la maladie. Déjà en 2004, plusieurs cas avaient en effet été enregistrés, tout comme en 2006 où 13 cas furent enregistrés notamment à l’hôpital de district de Soboum dans la circonscription de Douala 3ème, et plus d’une soixantaine de manière générale à Douala. Maladie virulente, le choléra touche aussi bien les enfants que les adultes. En l’absence de traitement, le choléra peut entraîner la mort en l’espace de quelques heures seulement.

Quelques règles d’hygiènes permettent d’éviter le choléra


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé