Société › Société

Cameroun: Le concours Miss Afrique se prépare à Yaoundé

Chaque candidate devra s’inscrire à hauteur de 2,5 millions de FCFA

L’Afrique est l’un des continents qui regorgent de véritables beautés qu’il importe de valoriser et de célébrer. Outre les concours de beauté organisés au sein des états du continent, un autre évènement vient de voir le jour dans la même optique. Le concours de beauté Miss Afrique. La première édition de ce concours se tiendra au mois de novembre 2009.Les organisateurs de cet évènement ont rencontré la presse nationale et internationale vendredi 22 mai 2009 à Yaoundé pour mieux édifier les professionnels des médias sur le déroulement de ce concours de beauté. Selon Alain Zanga, le président du Comité International Miss Afrique(CIMA), l’évènement se déroulement à Yaoundé du 12 au 21 novembre 2009 avec l’apothéose au Palais des sports de Warda dans la capitale camerounaise. La manifestation sera célébrée sous le thème Beauté, Afrique et Développement.Selon les organisateurs, Il s’agira de choisir parmi la quarantaine des candidates, la plus belle fille du continent noir, celle qui notamment pourra allier à la fois beauté naturelle et intelligence selon les standards internationaux.

Mais outre ces critères reconnus au plan mondial, chaque candidate devra d’abord avoir été élue dans son pays d’origine et inscrite par le Comité national à hauteur de 2,5 millions de Francs CFA. Les organisateurs de ce nouveau concours de beauté, affirment que la Miss Afrique devra uvrer dans le sens de la lutte contre le Sida et la prévention de la transmission de la mère à l’enfant sur le continent africain. La toute première Miss devra aussi travailler dans le sens de la réduction de la mortalité infantile et à l’atténuation des souffrances de l’enfant en Afrique. Pour attirer d’avantage les éventuelles candidates, le Comité d’organisation promet une récompense de 50 millions de Francs CFA à l’heureuse élue. Et c’est ici que les interrogations refont surface. Les organisateurs auront-ils suffisamment de ressources financières pour offrir une telle récompense à une Miss ? Quelles sont leurs sources de financement ? Quelle sera côte part des gouvernements des pays africains puisque ce concours de beauté a une dimension continentale? Certains observateurs se demandent même si ce n’est pas un concours de trop dans un continent où l’on retrouve déjà outre les concours de beauté de chaque pays, mais aussi le Concours Miss Afrique Centrale, Miss Naïades, etc.

En outre l’on s’interroge sur la particularité de ce nouveau concours au Cameroun où la dernière élection de la la plus belle fille du pays fait actuellement l’objet d’une véritable polémique. Un Pays où la Miss de l’année 2008, s’est vue arracher son véhicule par la présidente du Comité d’organisation. Autre fait curieux de cette première édition du concours Miss Afrique, c’est à n’en point douter les 2,5 millions de francs CFA que devra débourser le comité national pour l’inscription de la Miss Locale. Des faits qui amènent certains observateurs à s’interroger sur les véritables mobiles de cet évènement. Au niveau de la Communication, on se serait attendu à un véritable matraquage communicationnel au niveau des médias camerounais et du continent pour fédérer toutes les énergies autour d’un évènement d’une telle ampleur. En tout cas les organisateurs de Miss Afrique ont encore largement du temps pour mettre sur pied une véritable campagne de marketing et de communication continentale, qui donnera une bonne lisibilité, une parfaite visibilité et surtout plus de crédibilité à un évènement qui n’est encore qu’à sa première édition.


Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Retour en haut