› Economie

Cameroun : le coût de la vignette automobile va augmenter en 2023

Cette disposition est contenue dans la loi de finances 2023.

Les propriétaires des véhicules de 2 à 7 chevaux (CV), qui payaient le droit de timbre automobile à 15 000 FCFA, vont désormais payer 30 000 FCFA, soit une hausse de 100%. Pour ceux qui ont des véhicules de 8 à 13 CV, dont le prix de la vignette était fixé à 25 000 FCFA en 2022, ils paieront 50 000 FCFA, soit une hausse de 100% aussi.

Les conducteurs de véhicules de 14 à 20 CV dont la vignette coûtait 50 000 FCFA en 2022, vont payer 75 000 FCFA dans queelques semaines, soit une augmentation de 50%. Cette hausse est aussi observable pour les véhicules de plus de 20 CV dont le prix de la vignette est désormais 200 000 FCFA contre 150 000 FCFA auparavant, soit une hausse de 33,3%.

« Cette augmentation est inopportune à un moment où 𝑙𝑒𝑠 𝑟𝑒𝑣𝑒𝑛𝑢𝑠 𝑒𝑡 𝑙𝑎 𝑑𝑒́𝑝𝑒𝑛𝑠𝑒 𝑠𝑜𝑛𝑡 𝑓𝑜𝑟𝑡𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑐𝑜𝑛𝑡𝑟𝑎𝑖𝑛𝑡𝑠 𝑝𝑎𝑟 𝑙’𝑖𝑛𝑓𝑙𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑒𝑡 𝑞𝑢𝑒 𝑙𝑒𝑠 𝑠𝑎𝑙𝑎𝑖𝑟𝑒𝑠 𝑒𝑛 𝑒𝑢𝑥-𝑚𝑒̂𝑚𝑒𝑠 𝑠𝑜𝑛𝑡 𝑞𝑢𝑎𝑠𝑖𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑠𝑡𝑎𝑔𝑛𝑎𝑛𝑡𝑠 𝑑𝑒𝑝𝑢𝑖𝑠 30 𝑎𝑛𝑠. Une pause fiscale s’impose donc aussi pour les ménages camerounais comme cela est enclenché pour les grandes entreprises et les PME », a souligné Cabral Libii, député PCRN.

« E𝗻 𝟮𝟬𝟮𝟯 𝗰𝗲 𝘀𝗼𝗻𝘁 𝗹𝗲𝘀 𝗰𝗹𝗮𝘀𝘀𝗲𝘀 𝗺𝗼𝘆𝗲𝗻𝗻𝗲𝘀 (𝗳𝗼𝗻𝗰𝘁𝗶𝗼𝗻𝗻𝗮𝗶𝗿𝗲𝘀, 𝗰𝗮𝗱𝗿𝗲𝘀, 𝗮𝗴𝗲𝗻𝘁𝘀 𝗱𝗲 𝗺𝗮𝗶̂𝘁𝗿𝗶𝘀𝗲, 𝗮𝗿𝘁𝗶𝘀𝗮𝗻𝘀 𝗾𝘂𝗮𝗹𝗶𝗳𝗶𝗲́𝘀, 𝗽𝗲𝘁𝗶𝘁𝘀 𝗰𝗼𝗺𝗺𝗲𝗿𝗰̧𝗮𝗻𝘁𝘀, 𝗹𝗲𝘀 𝗿𝗲𝘁𝗿𝗮𝗶𝘁𝗲́𝘀 𝗲𝘁 𝗹𝗲𝘀 𝗷𝗲𝘂𝗻𝗲𝘀 𝗲𝗻𝘁𝗿𝗲𝗽𝗿𝗲𝗻𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗲𝘁𝗰.) pour qui la voiture est plus un outil de travail qu’un objet de luxe, qui vont encore devoir passer à la caisse après avoir acquitté l’IRPP, la Taxe Communale (TDL) et la RAV sur leurs salaires, la TVA et les droits d’accises sur leurs achats quotidiens, etc », ajoute-t-i

« Et sur cette question de timbre automobile, le Gouvernement fait quelque chose d’incroyable. Il augmente les droits de timbre automobile et modifie l’article C51 du Code Général des Impôts qui dispose que la totalité du produit de ces droits est affecté au FEICOM. Ladite modification plafonne à 7 milliards, la quotité désormais dévolue aux CTD. Donc 𝗻𝗼𝗻 𝘀𝗲𝘂𝗹𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗹𝗲 𝗚𝗼𝘂𝘃𝗲𝗿𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗯𝗮𝗳𝗼𝘂𝗲 𝗹𝗮 𝗹𝗼𝗶 𝗴𝗲́𝗻𝗲́𝗿𝗮𝗹𝗲 𝗱𝗲𝘀 𝗖𝗧𝗗 𝗳𝗿𝘂𝗶𝘁 𝗱𝘂 𝗚𝗿𝗮𝗻𝗱 𝗗𝗶𝗮𝗹𝗼𝗴𝘂𝗲 𝗡𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝗮𝗹, 𝗲𝗻 𝗻𝗲 𝗿𝗲𝘀𝗽𝗲𝗰𝘁𝗮𝗻𝘁 𝗽𝗮𝘀 𝗹𝗲𝘀 𝟭𝟱% 𝗱𝗲𝘀 𝗿𝗲𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲𝘀 𝗱𝗲́𝘃𝗼𝗹𝘂𝘀 𝗮̀ 𝗹𝗮 𝗗𝗚𝗗, 𝗺𝗮𝗶𝘀 𝗶𝗹 𝗿𝗲́𝗱𝘂𝗶𝘁 𝗲𝗻 𝗽𝗹𝘂𝘀 𝗹𝗲𝘀 𝗿𝗲𝘀𝘀𝗼𝘂𝗿𝗰𝗲𝘀 𝗱𝘂 𝗙𝗘𝗜𝗖𝗢𝗠. C’est quoi le plan ? », s’est-il interrogé.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top