› Santé

Cameroun : le Covid-19 masque l’épidémie de rougeole qui fait déjà 3000 victimes

En période de Covid-19, les campagnes de vaccination connaissent de moins en moins d'affluence.

Selon un rapport du Programme élargi de vaccination (PEV) sur la situation épidémiologique de la rougeole, et  dont le site l’urgentiste.com a obtenu copie, 78 districts de santé sur  les 180 que compte le Cameroun ont récemment connu des cas de rougeole.

Le dernier rapport du Programme élargi de vaccination (PEV) sur la situation épidémiologique laisse apercevoir une percée de la Rougeole, au moment où  presque tous les regards sont focalisés sur la pandémie du Covid-19. Le site d’information l’urgentiste.com qui l’a parcouru rapporte qu’environ 3000 cas de rougeole sont notifiés pour 1224 confirmés.

La cartographie de l’épidémie indique 78 districts de santé (DS) sur les 180 que compte le Cameroun sont touchés. Précisément dans huit régions : l’Adamaoua, le Centre, l’Est, l’Extrême-Nord, Littoral, le Nord,  l’Ouest et le Sud.

Ainsi, seules les régions anglophones ne sont pas notifiées de cas de rougeole. Les régions du Centre (20 DS sur 30 en épidémie) et du littoral sont les plus touchées.

Sur le nombre de décès des suites de cette malade, «  11 décès ont déjà été recensés. Soit quatre à Kribi, deux à Gashiga et Kolofata, un respectivement à Betaré-Oya, Awae et Ngaoundal. Le taux de létalité lui, est de 0,93% », énumère le site d’information d’Olive Atangana.

La journaliste spécialiste des questions de santé retrace la courbe de progression de l’épidémie. « Au mois de juillet 2019 le compteur affichait 1065 cas de rougeole détectés au Cameroun en 2019 et cinq décès. Deux mois plus tard, l’on dénombrait 1224 malades. En novembre, c’est 2236 cas qui ont été enregistrés, avec six décès. En janvier 2020, l’épidémie de rougeole avait été confirmée dans 48 DS et 42 cas avaient été confirmés ».

L’épidémie connait donc une progression importante. Malheureusement masquée par la pandémie du Covid-19. Or la rougeole est plus dangereuse et se transmet presque de la même manière. Notamment par la propagation dans l’air des gouttelettes respiratoires produites par la toux ou les éternuements d’un individu malade.

Les symptômes sont aussi similaires. Ils n’apparaissent pas avant 10 à 14 jours après exposition. Et se manifestent par la toux, le nez qui coule, les yeux enflammés, des maux de gorge, de la fièvre et une peau rouge couverte de taches.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé