Société › Société

Cameroun: Le déraillement de train a fait au moins 55 morts et 575 blessés

D’après le bilan présenté vendredi soir par le ministre des Transports, les chiffres pourraient être revus à la hausse après le relèvement de wagons renversés dans les ravins

Le déraillement d’un train de la Camrail, survenu vendredi en début de journée au lieu dit Eséka, entre Douala et Yaoundé, a fait au moins 55 morts et 575 blessés, d’après un « bilan provisoire » présenté ce 21 octobre en soirée par le ministre des Transports, Edgar Alain Mebe Ngo’o, sur la télévision publique nationale (CRTV).

Les chiffres pourraient être revus à la hausse selon les explications du ministre des Transports qui rappelle qu’il y a des wagons encore « renversés » dans les ravins. Les opérations de relèvement de ces wagons pourraient révéler d’autres personnes mortes ou encore en vie.

Edgar Alain Mebe Ngo’o informe aussi qu’il a été prescrit à la Camrail – filiale du groupe français Bolloré Africa Logistics et concessionnaire des chemins de fer du Cameroun depuis 1999 – de mettre en oeuvre un certain nombre de mesures « urgentes ». Il s’agit notamment pour cette dernière de: procéder au relèvement des wagons qui se sont renversés dans les ravins « dès ce soir »; envoyer un train pour transporter le maximum d’accidentés vers Yaoundé afin d’assurer leur prise en charge dans les hôpitaux de la capitale.

Le ministre des Transports annonce également « l’ouverture d’une enquête judiciaire » pour élucider les conditions de survenue de cet accident.

Du côté du ministère de la Santé publique, on apprend qu’une « cellule d’assistance psychosociale » a été mise en place pour « réconforter » les familles. Le ministre de la Santé publique, André Mama Fouda, recommande à des personnes ayant des proches qui se trouvaient à bord du train 152 de la Camrail de ne pas prendre la route pour Eséka; mais d’attendre les nouvelles qui seront données au fur et à mesure; ou l’arrivée des passagers à Yaoundé.

La Camrail souligne qu’un numéro d’information, le (+237) 699 10 18 10,a été mis à disposition des usagers pour toute demande d’information.

Sur le plateau du journal télévisé de la CRTV, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Issa Tchiroma Bakary, a indiqué que le chef de l’Etat – qui se trouve actuellement hors du Cameroun – a recommandé au gouvernement de prendre les « dispositions nécessaires » pour faire face à la situation. Paul Biya, par la voix du ministre de la Communication, demande également aux Camerounais de faire preuve de « solidarité » en ces jours douloureux.

Des images du déraillement de train survenu vendredi, 21 octobre 2016, à Eséka
Droits réservés)/n

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé