Société › Education

Cameroun : le Dg du Cradat recadre le ministre Jacques Fame Ndongo

Réagissant au communiqué du ministre de l’Enseignement supérieur qui désapprouve les diplômes délivrés par le Centre régional africain d’administration du travail (Cradat), le Directeur général conteste et fait des précisions.

Le 13 juillet 2020, le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur du Cameroun a signé un communiqué qui désapprouve les diplômes universitaires (LMD) délivrés par le Centre régional africain d’administration du travail (Cradat).

Hien Arsène Armand, le Directeur général du Cradat dit  avoir pris connaissance du communiqué du ministre sur les réseaux sociaux.  Et a « immédiatement engagé  les démarches nécessaires pour faire prévaloir le caractère international du Centre, Institution régionale africaine commune de 18 Etats membres, reconnu par le Gouvernement de la République du Cameroun à travers l’Accord de siège signé par le ministre d’Etat chargé des Affaires étrangères de la République du Cameroun ainsi que la convention portant statut du Cradat ».

Dans un contre-communiqué, le patron du Cradat remobilise  le personnel et les étudiants. « J’invite par conséquent, les étudiants, enseignants et partenaires du Centre à garder leur sérénité et à faire confiance au CRADAT , fort de sa longue et riche expérience au Cameroun, pays de grande et longue tradition diplomatique au vu des engagements réciproques existant depuis plus de 50 ans pour dissiper ce malentendu par les voies autorisées », écrit Hien Arsène Armand.

En rappel, le Cradat est un centre formation en administration du travail et en gestion des Ressources Humaines en Afrique.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé