Sport › Football

Cameroun: Le dispositif des élections à la Fécafoot se met progressivement en place

Le collège électoral appelé à élire le bureau exécutif de la Fécafoot est déjà connu

La liste des délégués qui doivent prendre part à l’assemblée générale élective des instances dirigeantes de la fédération camerounaise de football est connue depuis le samedi 18 avril 2009. Il a fallu pour cela que la ligue régionale de football du centre procède au renouvellement de ses dirigeants. Au terme d’un scrutin inédit, Luc Assamba, le président sortant a été maintenu aux affaires pour un nouveau mandat de quatre ans. Outre cette élection du bureau régional, les participants ont désigné les délégués de la ligue régionale du Centre devant prendre part à l’assemblée générale de la fédération camerounaise de football, prévu le 24 mai 2009. C’est d’ailleurs avec la ligue régionale du football du Centre que s’est achevé le processus de renouvellement des organes dirigeants au niveau de la base.

De manière générale, le tsunami tant attendu dans la plupart des ligues régionales n’a pas eu lieu, sauf dans les ligues régionales de football de l’Extrême-Nord où l’ancien président Fayçal Mourad qui a dirigé la ligue de l’Extrême-Nord pendant 24 ans est tombé face à Boubakari Bello, ainsi que dans la ligue de l’Ouest avec le retour aux affaires de Charles Emedec. Dans les autres ligues régionales, les ténors ont conservé leurs sièges. C’est le cas dans la ligue régionale du Littoral où l’ancien lion indomptable, Charles Léa Eyoum garde le fauteuil présidentiel. Idem pour l’indéracinable Alim Konaté reconduit dans la ligue du Nord, tout comme Charles Mbella Moki reconduit dans la ligue du Sud-ouest.

Au cours de cette vaste opération de renouvellement, certaines personnalités ont mordu la poussière. C’est le cas entre autre de Rolland Amougou Etogo, membre du comité exécutif sortant de la Fécafoot, et de Louis Marie Ondoua, candidat déclaré à la présidence de la Fécafoot qui n’a pas pu briguer un mandat de délégué au niveau départemental. Toutefois, l’ancien capitaine du Canon de Yaoundé pourra bel et bien assister aux travaux de l’assemblée générale de la fédération camerounaise de football en sa qualité de membre du comité exécutif sortant. Gilbert Kadji, Amadou Evele, Essomba Eyenga, Jean René Atangana Mballa, Brigitte Mebandé et bien d’autres personnalités de l’univers footballistique camerounais sont eux aussi en ballotage défavorable. Leur maintien ou non au sein du comité exécutif de la Fécafoot pourra se faire par cooptation si Iya Mohamed, président sortant et candidat à sa propre succession est réélu.

En dehors des deux mandataires du ministère des Sports et de l’Education physique pas encore désignés et les membres de certains corps de métiers comme les entraîneurs, les arbitres, les anciens joueurs non encore choisis, les autres membres du corps électoral sont connus. Sur les 190 électeurs qui sont attendu le 24 mai 2009 pour élire le président et le bureau exécutif de la Fécafoot, 150 viennent des arrondissements, des départements et des régions.

Iya Mohamed, actuel président de la fécafoot
journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut