› Communication

Cameroun : le distributeur de journaux Messapresse ferme boutique

kiosque Messapress à journaux au centre ville de Yaoundé

Lâchée dans un premier temps par Presstalis, le principal fournisseur de la presse étrangère distribuée au pays, puis par la presse publique et privée locale, l’entreprise Messapresse s’est vue contrainte se  mettre fin à ses activités.

Messagerie de presse (Messapresse), distributeur de journaux au Cameroun, est dissoute.  Selon un communiqué officiel rendu public à cet effet, cette décision est consécutive aux pertes qu’accumule l’entreprise depuis 6 ans qui s’élèvent à  1,3 milliard de FCFA.

Au cours d’une assemblée générale extraordinaire tenue le 16 décembre 2020, le Conseil d’administration tenu le 30 novembre 2020 a décidé de la dissolution anticipée de l’entreprise et de sa mise en liquidation.

Messapresse a souffert du départ  du groupe français Presstalis, actionnaire majoritaire, principal fournisseur à Messapresse de la presse étrangère,  qui avait décidé de se retirer du segment de la distribution des journaux camerounais, au motif que 80% des journaux seraient invendus. Puis, le retrait des journaux à capitaux privés et de la presse gouvernementale Cameroun Tribune  pour insatisfaction du service rendu, et qui ont décidé d’assurer eux même la distribution de leurs supports.

Cette  concurrence a favorisé la décision prise le 16 décembre 2020 par les actionnaires de Messapresse. Ainsi le marché de la presse s’effectue librement, chaque médias allant de sa technique de vente.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé