› Eco et Business

Cameroun: Le Gicam fait son bilan à mi-parcours

Le président Olivier Behlé a donné une conférence de presse vendredi, 07 mai à Douala

L’une des salles de conférence du groupement inter patronal du Cameroun, Gicam basé à Douala, a servi de cadre vendredi, 07 mai 2010, à la conférence de presse donnée par le président du groupe, Olivier Behlé. La rencontre avec les hommes de médias a porté sur quatre points: le suivi des résolution du Cameroon Business forum, les PME/PMI, la lutte contre le commerce illicite et les mutations du Gicam. Sur le premier point, le patron du Gicam, s’est dit satisfait de la mise en application des recommandations adoptées lors de la tenue de la première édition du Cameroon business forum à laquelle a participé le Gicam le 18 février 2010 à Yaoundé. Les travaux avaient regroupés les acteurs des secteurs publics et privés. Le Gicam constate que le comité de suivi et d’évaluation des activités du Cameroon business forum est fonctionnel. De même, le projet de circulaire relatif au rappel des procédures actualisées et les pièces requises liées à la création d’entreprise au Cameroun ont été publié par le premier ministre. Les centres de facilitation de la création d’entreprise ont été lancés, poursuit Olivier Behlé, qui a tout de même regretté que la création des chambres spécialisées auprès des juridictions d’instances pour les litiges commerciaux, n’est pas encore concrétisée. Car ce sont les indicateurs qui permettent au patronat de juger de l’amélioration ou non du climat des affaires au Cameroun.

Lutte Gicam-Mecam?
Sur la lutte contre le commerce illicite, le Gicam appelle les consommateurs à plus de vigilance lors de l’achat des produits. Lancée en décembre 2009, la campagne de sensibilisation contre les effets du commerce illicite va s’achever le 14 mai prochain. A mi-parcours, le Gicam se dit satisfait de son déroulement actuel. L’organe a largement atteint son objectif à savoir, provoquer la réflexion, susciter le débat et sensibiliser l’Etat et les consommateurs, selon le Président Behlé. Au chapitre des grands projets du groupement inter patronal du Cameroun, celui-ci annonce son intention de continue à encourager les petites et moyennes entreprises à se regrouper en filière, en passant par la mise sur pied des mesures destinées à consolider la qualité des services offerts par les PME. Seulement, cette intention soulève quelques interrogations, quand on sait que les PME/PMI constituent la cible première du Mouvement des entrepreneurs du Cameroun, Mecam. Le Gicam se sentirait-il alors menacé par le Mecam qui de plus en plus gagne du terrain grâce à la grande mobilisation des acteurs des PME plus nombreux que ceux des grandes entreprises? Comment comprendre la sortie médiatique du Gicam vendredi, 07 mai, juste au lendemain de la tenue de l’assemblée générale très courue du Mecam mardi, 04 mai à Douala? Les deux organes seraient-ils en concurrence? Autant des questions que se posent les observateurs de la scène économique camerounaise.

Olivier Behlé, le président du Gicam
lanouvelleexpression.net)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé