› Eco et Business

Cameroun : le Gicam se dote d’un Code de bonne gouvernance des entreprises

le président Gicam, Célestin Tawamba

La présentation officielle du Code de bonne gouvernance des entreprises du Cameroun et d’Afrique centrale, élaboré par le Gicam, est programmée ce vendredi 31 mars à Douala.

Ce document a au préalable été adopté par le Conseil d’administration du Groupement interpatronal du Cameroun (Gicam), lors de la session du 20 janvier 2023. Pour cette instance du patronat, ce code est avant tout un véritable cadre de référence, qui poursuit un objectif bien déterminé.

« Le Code de bonne gouvernance des entreprises a pour objectif de renforcer la compétitivité des entreprises et de contribuer à un environnement des affaires favorable aux investissements. En effet, une bonne gouvernance d’entreprises constitue un facteur clé de pérennité et de valeur ajoutée pour les entreprises », fait savoir le Gicam.

A en croire Stopblablacam, c’est en janvier 2020 que ce projet a été mis sur les rails. La mission de le mener à bout a été confiée à la taskforce IBGE (Initiative bonne gouvernance des entreprises), constituée d’une brochette d’experts dans le domaine et présidée par Jacques Jonathan Nyemb, avocat d’affaires et membre du Conseil d’administration du Gicam.

Pour remplir cette mission, la taskforce IBGE a opté pour une « démarche participative ». En clair, il a fallu organiser de nombreux ateliers, des consultations publiques, des échanges ouverts et même réaliser des enquêtes avant de procéder à la rédaction finale.

Le Gicam a aussi bénéficié de l’assistance de l’Agence française de développement (AFD) et de sa filiale dédiée au secteur privé Proparco. Ce qui n’a rien d’étonnant, car depuis bientôt 10 ans, Proparco accompagne ses partenaires dans la mise en pratique d’outils et de processus de bonne gouvernance au travers d’un pôle d’expertise.

Après cette cérémonie de présentation officielle, le Gicam croise les doigts pour que ce Code de bonne gouvernance soit adopté par un maximum d’entreprises. Le Gicam espère aussi avoir le soutien du gouvernement camerounais et l’appui des institutions internationales.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top