› Politique

Cameroun : le gouvernement dément des négociations secrètes avec les leaders sécessionnistes

(c) Droits réservés

Le ministre de la Communication a affirmé, ce 6 juillet 2020, que rien de ce qui a été dit sur des contacts avec Ayuk Tabe n’est vrai.

Dans un communiqué signé ce 06 juillet, le ministre de la Communication du Cameroun révèle que « l’information (…) de négociations entre une délégation gouvernementale et des sécessionnistes en instance de jugement, n’est pas conforme à la réalité ».

Le ministre René Emmanuel Sadi déclare que le gouvernement reste disponible à « rechercher ds solutions pacifiques à la crise dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest », mais « dans le respect de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale du Cameroun ».

Une occasion pour lancer un nouvel appel aux groupes armés à déposer les armes et à accepter « l’offre de paix » du président Paul Biya.

Le 2 juillet 2020, le leader sécessionniste Sissiku Ayuk Tabe annonçait sur ses pages sociales que le régime de Yaoundé avait pris langue avec lui pour engager des négociations en vue d’un cessé-le-feu sous l’égide de l’Onu.

Du fond de sa cellule, il rassurait ses partisans qu’il avait dit à ses interlocuteurs que c’était la sécession ou rien.

Les médias nationaux et internationaux avaient dès lors relayé abondamment ces « négociations », rapportant comment Sissiku Ayuk Tabe avait été extrait de sa cellule pour un lieu inconnu afin de rencontrer la délégation gouvernementale.

Scénario  démenti dans cette sortie du gouvernement du Cameroun.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé