Politique › Institutionnel

Cameroun : le gouvernement dénonce les attaques contre l’Ambassadeur de France

S.E. Christophe Guilhou en audience chez Paul Biya. (photo d'archives

Le ministre de la Communication met en garde «quelques groupuscules de la diaspora camerounaise », qui  prétendent que l’audience du 16 avril dernier entre Paul Biya et Christophe Guilhou était un montage en images et en son du diplomate français.

« L’Ambassadeur de France au Cameroun a bel et bien été reçu en audience par le Président de la République, Son Excellence Paul Biya, le 16 avril 2020 au Palais de l’Unité, tant et si bien que l’idée d’une soi-disant mise en scène ne peut relever que de l’affabulation et du fantasme », condamne le ministre de la Communication (Mincom).

Le gouvernement camerounais par la  voix du Mincom s’indigne contre les auteurs d’un texte en circulation dans les réseaux sociaux. Texte  qui indexe l’Ambassadeur de France au Cameroun à la suite de sa rencontre avec Paul Biya le 16 avril dernier au Palais de l’Unité. « Ces individus prétendent en effet et en substance, que l’Ambassadeur de France s’est prêté à un montage audiovisuel visant à démontrer à l’opinion publique nationale et internationale, que le Cameroun est plutôt bien gouverné avec des institutions républicaines qui fonctionnent normalement et sous le remarquable leadership du Président de la République, Son Excellence Paul Biya », écrit René Emmanuel Sadi.

Il relève qu’un ambassadeur « doit bénéficier de tous les égards dus à sa qualité de représentant légal et légitime » et ajoute que le gouvernement camerounais « met en garde ces groupuscules, du reste récidivistes, contre tout acte susceptible de porter atteinte, sous quelque forme que ce soit, à ce plénipotentiaire digne de respect, ou d’entraver l’accomplissement heureux de sa haute mission au Cameroun ».


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé