› Economie

Cameroun : le gouvernement évalue la maturité de 17 grands projets d’investissement

Comité technique interministériel d’experts chargés de l’examen des dossiers de maturité de projets d’investissement public.
Ils ont été passés en revue le 21 septembre 2021 à Yaoundé, au cours de la troisième session du Comité Technique interministériel d’experts chargés de l’examen des dossiers de maturité de projets d’investissement public soumis par les maîtres d’ouvrages, présidée par le ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, Paul Tasong.

17 grands projets d’investissement public ont été examinés au cours de cette session en s’assurant de la qualité et de l’exhaustivité des éléments de maturité. Il s’est agi d’examiner et d’émettre un avis technique sur les éléments de maturité de chaque projet, d’indiquer les éléments complémentaires à fournir le cas échéant en vue de la maturation complète, et de se prononcer sur la délivrance ou non du « visa de maturité » à chacun de ces projets.  Ceux-ci touchent entre autres les secteurs de l’énergie et l’eau, des télécommunications, des travaux publics et de la défense.

Dans le secteur des télécommunications, on note le projet d’accélération de la transformation du numérique au Cameroun dont le coût s’élève à 55 milliards de FCFA environ, et lequel vise à développer et accroître l’inclusion numérique et l’utilisation de solutions agricoles numériques par certains acteurs de la chaîne de valeur agricole.

Instance créée par décret

Concernant le secteur de l’eau et de l’énergie, il s’agit des projets de construction de 1 926 forages équipés de pompes à motricité humaine dans les régions septentrionales, l’interconnexion du réseau interconnecté sud au réseau interconnecté nord, la construction de la ligne 400 (225 kV) de transport de l’énergie électrique entre Nachtigal et Bafoussam ainsi que des ouvrages connexes, l’électrification par lampadaires solaires des 10 régions du pays, l’électrification rurale de 11 localités par systèmes solaires photovoltaïques et d’éclairage public dans 09 régions, et la construction des centrales hydroélectriques de Ndockayo et Colomines. Pour ce qui est des travaux publics, l’on peut citer les projets ci-après : la construction des routes Ebolowa-Akom II-Kribi, Olounou-Oveng-Frontière Gabon y compris le pont sur le fleuve Kom ; la réhabilitation des routes Edéa-Kribi, Ngaoundéré-Garoua, Mbalmayo-Sangmélma, Guider-Mayo Oulo, Madaga-Guidiguis-Yaoua, Maroua-Moutourwa et construction de la voie de contournement de la ville de Maroua, etc.

En rappel, le Comité technique interministériel d’experts chargés de l’examen des dossiers de maturité de projets d’investissement public soumis par les maîtres d’ouvrages, est une instance créée par décret du 21 juin 2018 fixant les règles régissant le processus de maturation des projets d’investissement public au Cameroun. Ladite instance est chargée de l’examen et de la validation de l’état de maturité des projets d’envergure (coût de réalisation supérieur à 100 millions de FCFA), en vue de s’assurer de la bonne exécution desdits projets et d’améliorer la qualité de la dépense publique.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé