› Sport

Cameroun : le gouvernement justifie l’endettement de 55 milliards de FCFA pour terminer le Complexe d’Olembe

Le stade d'Olembe sensé abriter les matchs d'ouverture et de clôture de la Coupe d'Afrique des nations.

Le président de la commission ad hoc en charge des infrastructures au ministère des Sports et de l’éducation physique, à donné des explications sur le sujet mercredi dernier sur le poste national de la CRTV.

Des éclairages suite à la vague d’indignation suscitée par un décret du 16 février du président de la République, Paul Biya qui habilite le ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, à contracter un crédit de 55 milliards de FCFA à la Standard Chartered de Londres et BPI Export Finance, pour financer le projet d’achèvement des travaux du complexe sportif d’Olembé.

Cyrille Ntolo, le président de la commission ad hoc en charge des infrastructures au ministère des Sports et de l’éducation physique, à donné des explications sur le sujet mercredi dernier sur le poste national de la CRTV.

Il fait savoir en en effet que : « _Ce qui se passe, c’est que juste après le retrait de la CAN 2019 au Cameroun, la société Piccini décide d’arrêter les travaux. Magil, qui vient d’achever les travaux sur le stade de la réunification à Douala, propose alors avec le soutien du gouvernement canadien d’aider le gouvernement dans l’achèvement du complexe sportif d’Olembe. Magil décide d’achever toutes les composantes du complexe dans les limites de l’enveloppe restante du marché d’origine de Piccini, soit 50 milliards de FCFA, ce qui équivaut à un financement non mobilisé du premier marché plus 5 milliards de coûts supplémentaires. Les 50 milliards ne sont donc pas un projet de détournement de milliards, encore moins de surfacturation. Standard Chartered Bank s’est rendu compte que les procédures d’attribution du contrat à Magil étaient assez régulières, tant au regard des lois nationales qu’internationales. Elle a donc décidé de poursuivre les négociations avec le gouvernement camerounais_ ».

Rappelons que les travaux du Complexe d’Olembe lancés en 2016 coûteront finalement plus de 200 milliards de FCFA à l’État du Cameroun. Pourtant fils étaient sensés consommer seulement 163 milliards. Le Complexe d’Olembe, notamment son stade doit servir pour accueillir les matchs de la 33e Coupe d’Afrique des nations en 2023.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé