› Economie

Cameroun : le gouvernement réceptionne 98km de route sur le corridor Yaoundé-Brazzaville

Route Djoum-Mintom (c) Droits réservés

Le Secrétaire général du ministère des Travaux publics Urbain Noel Ebang Mve a procédé le 26 juillet dernier à la réception définitive du tronçon routier Djoum – Mintom situé sur le corridor Yaoundé – Brazzaville.

Les populations de la région du sud viennent de bénéficier de 98 kilomètres de route bitumée.

Cette route a été construite dans le cadre de l’aménagement de l’axe routier Ketta-Djoum, une initiative faisant partie intégrante du projet de facilitation du transport sur le corridor Brazzaville-Yaoundé.

La réception définitive intervient plus de deux ans après la réception provisoire des travaux prononcée en février 2017. Les travaux sur cette voie ont été réalisés par l’entreprise MNO VERVAT BV et la maitrise d’œuvre a été assurée par le groupement Louis Berger/Ingecam.

Lors de la réception définitive, le Secrétaire général du ministère des Travaux publics qu’accompagnaient plusieurs autres responsables de l’administration camerounaise ont passé au peigne fin la route construite ainsi que les aménagements connexes réalisés.

Cette descente a aussi permis de relever que les travaux d’aménagement de la route Djoum-Mintom prévus au départ sur un itinéraire de 83 kilomètres ont subi un prolongement de la route principale de 15 km, pour se situer à 98Km.

En plus de ces 15 km, des travaux supplémentaires ont été prescrits à l’entreprise parmi lesquels  l’aménagement de 4,2kilomètres dans la voirie de la ville de Djoum, l’aménagement de 2,2kilomètres de voirie à Mintom. Tout ceci portant à 105 le nombre de kilomètres de routes à bitumer.

Pour précision, ce prolongement a été activé par un ordre de service prescrivant des travaux supplémentaires à l’entreprise en charge des travaux.

Les travaux ont été financés par le Fonds Africain de Dévelopement (FAD) à hauteur de 91,7% et le gouvernement camerounais à 8,3% pour un montant évalué à 55,3 milliards FCfa.

En plus du bitume posé, plusieurs infrastructures connexes ont été aménagées sur ce tronçon.

Un centre de santé intégré avec logement d’astreinte à Mekotto a été réalisé. Un poste de péage, un hangar de marché pour commerce ainsi que d’autres infrastructures ont été construits.

Dans le prolongement de la route Djoum-Mintom, les travaux d’aménagement de la route de la phase II  du projet Mintom- Lélé et Lélé Ntam – Mbalam sont en cours. Ils affichaient un taux d’exécution de 35% en juillet dernier sur un linéaire prévu pour atteindre 53km.

Il faut rappeler que tous les projets ci-dessus évoqués rentrent dans le cadre du projet d’aménagement du Corridor Yaoundé Brazzaville.

En connectant ces deux capitales par la route, le gouvernement du Cameroun et celui du Congo veulent faciliter l’intégration sous régionale qui à coup sûr aura une incidence économique considérable pour les deux pays et la sous-région.  La région sera désenclavée et l’écoulement des produits agricoles du milieu rural vers les marchés urbains sera plus aisé.

 



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé