› Politique

Cameroun : le gouvernement sensibilise la Brigade Anti Sardinard (BAS)

René Emmanuel Sadi, ministre de la Communication
Le ministre de la Communication saisit le prétexte de l’annonce d’une manifestation contre le chef de l’Etat Paul Biya le 17 juillet 2021 en Suisse où il est en séjour, pour inviter les organisateurs à revenir à une morale républicaine.

 

Trouvez ci-dessous  le communiqué du ministre René Emmanuel Sadi publié ce 15 juillet.

 

 » Il n’échappe à personne que, depuis un certain temps, les séjours du Président de la République, Son Excellence Paul BIYA, et de son Epouse dans certains pays étrangers, font l’objet d’agissements et de manifestations agressifs, violents et incontrôlés, organisés par certains de nos compatriotes, animés par le désir de perturber le bon déroulement desdits séjours.

Face à cette situation d’une gravité notoire, le Gouvernement de la République rappelle que, le Président de la République est une Institution consacrée par la Constitution, qui dispose en son article 5, alinéa 1 que, « Le Président de la République est le Chef de l’Etat », et en son article 8 alinéa 1 que, « Le Président de la République représente l’Etat dans tous les actes de la vie publique. »

Il en découle de ce qui précède que, le Chef de l’Etat n’est ni le chef d’une région, ni le chef d’un groupe, ni le chef d’une communauté ou d’une corporation, mais bien le Chef de l’Etat du Cameroun et du peuple camerounais tout entier.

A ce titre, où qu’il se trouve, qu’il a droit à des égards et mérite la considération de tous ses compatriotes. C’est donc dire, qu’attenter à la personne du Chef de l’Etat, c’est porter atteinte au Cameroun et aux Camerounais dans leur ensemble.

Forts de cela, tous les Camerounais de bonne volonté, animés d’un esprit patriotique, conscients de leur responsabilité et de la sacralité de la fonction de Président de la République, condamnent sans réserve, les agissements irresponsables de ces compatriotes.

De telles exactions, ourdies el orchestrées par des groupuscules hétéroclites et visiblement mal inspirés, portent préjudice, non seulement à celui qui, de par la volonté de l’immense majorité du peuple camerounais, préside avec clairvoyance et bonheur aux destinées de notre nation, mais aussi à l’image du Cameroun et à la dignité du peuple camerounais.

Aussi, le Gouvernement de la République, par ma voix, en appelle au patriotisme de ces concitoyens de la diaspora, à leur honorabilité et à leur sens de responsabilité, pour qu’ils s’abstiennent de mener de telles actions à la fois inopportunes, déshonorantes et pernicieuses, qui ne peuvent que jeter l’opprobre sur tous, et faire du tort à leur propre pays

En tout état de cause, le Gouvernement de la République rappelle que la résolution des problèmes auxquels pourrait être confronté notre pays, ne se trouve point hors du Cameroun, mais à l’intérieur du Cameroun, et dans le cadre des Institutions de la République.

C’est du reste à cette œuvre que le Chef de l’Etat n’a de cesse de s’atteler avec persévérance, depuis son accession à la magistrature suprême, appuyé en cela par le Gouvernement, les Camerounais de bonne volonté, ainsi que nos partenaires et pays amis.

Le Gouvernement de la République exhorte par conséquent tous les Camerounais, et en particulier ceux de la diaspora, coutumiers de ces agissements désordonnés, intempestifs et irrévérencieux, à revenir à une morale républicaine exemplaire, pour exprimer leurs revendications, quelles qu’elles soient, et s’inscrire par là-même dans une démarche constructive et citoyenne, pour l’édification d’un Cameroun digne et respecté, en Afrique et dans le Monde. »

 

René Emmanuel Sadi, ministre de la Communication

Jeudi le 15 juillet 2021

 

 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé