› Eco et Business

Cameroun : le groupe Bolloré tombe en déchéance au Port Autonome de Douala

Le puissant groupe français perdra en fin 2019 l’exploitation de la concession du terminal à conteneurs du port de Douala. La nouvelle a été rendue publique dans un communiqué publié par les autorités en charge de la gestion du plus grand Port d’Afrique centrale.

Après quinze années d’exploitation au Port de Douala, la Douala International Terminal (DIT), filiale du groupe Bolloré vient d’être déchu. Dans un texte signé ce 9 janvier par le directeur général du port de Douala, Cyrus Ngo’o, annonçant la liste de cinq entreprises présélectionnées pour reprendre la concession du terminal à conteneurs de ce port, le nom de Bolloré n’y figure pas !

Si on s’en tient au communiqué publié par la direction du Port, le nouveau concessionnaire du terminal à conteneurs du port de Douala sera choisi parmi les cinq présélectionnés. Ceci dès la fin de la concession en cours que pilote encore le groupe français, plus précisément en décembre 2019.

Cette décision est un coup dur pour le groupe Bolloré qui perd ainsi un de ses plus gros secteur d’activité dans une zone de grande influence. Il faut le dire, le Port de Douala est le plus grand d’Afrique centrale. Il est notamment l’une des principales portes d’entrée de marchandises pour le Tchad et la Centrafrique, deux pays enclavés voisins du Cameroun.

L’Afrique constitue un pôle stratégique dans le développement de Bolloré, le groupe contrôle déjà pas moins de 17 ports ! Bolloré a récemment décroché la concession du nouveau port de Kribi, ville balnéaire du sud du Cameroun.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé