› Politique

Cameroun : le japon octroie 1,5 milliard FCFA pour la reconstruction des régions anglophones

L’accord de financement a été signé hier 18 février notamment entre l’ambassadeur du Japon au Cameroun, Osawa Tsutomu, le ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey.

Le Plan de reconstruction des régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest enregistre une première contribution d’un Etat. Le Japon a signé un accord de financement hier 18 février avec le Cameroun. Etaient notamment présents : le Premier ministre Joseph Dion Ngute,  l’ambassadeur du Japon au Cameroun, Osawa Tsutomu, le ministre de l’Économie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey, et le représentant résident du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) Jean Luc Stalon.

Les 1,5 milliard FCFA vont entre autres servir à la construction  des points d’adduction d’eau potable et l’appui à la réhabilitation des centres de santé dans le département du Fako, région du Sud-Ouest.

Pour mémoire, le plan de reconstruction des régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, prévoit la réhabilitation de 350 écoles, de 115 centres de santé, de 40 ponts, de 400 points d’eau, de 500 kilomètres de lignes électriques basse tension, de 600 kilomètres de routes rurales, de 45 marchés et de 12 000 maisons. Auxquels s’ajoutent environ 25 000 hectares de plantations. Le gouvernement camerounais avait versé 8,9 milliards FCFA en guise  de contribution initiale pour la mise en œuvre du PPRD-NO/SO, dont le coût global est évalué à 89,682 milliards FCFA. La contribution du Japon pourrait inspirer d’autres partenaires du Cameroun.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé