Société › Kiosque

Cameroun: Le journal Intégration a fêté son 100e numéro

Une conférence-débat a été organisée le 06 février sur le thème « Interaction entre intégration régionale et émergence économique nationale, quelle place pour les médias? »

Le temps d’un après-midi, un peu plus de 200 invités se sont laissés bercer par le souffle régulier de la Maison provinciale Don Bosco de Yaoundé. Deux prétextes justifient la présence en ces lieux des professionnels de médias, des syndicalistes des organisations communautaires, des opérateurs économiques, des représentations diplomatiques et autres étudiants : partager la joie de l’équipe du journal INTEGRATION pour la publication de son 100e numéro et la conférence-débat organisée à cet effet. « Interaction entre intégration régionale et émergence économique nationale, quelle place pour les médias ? », pertinente problématique à l’ordre du jour, située au diapason du grand tumulte d’un continent plein d’espoir pour l’émergence.

Un panel diversifié pour un décryptage multi perspectiviste du thème. Autour de Aimé – Robert BIHINA le journaliste modérateur de la conférence – débat, des économistes, des spécialistes des questions d’intégration en Afrique, des journalistes apportent des réponses à des questions structurantes. Sans construction forcée, ni démonstration laborieuse, Dieudonné ESSOMBA, Joseph MBITA, GOUGA III Jeannot, Mohamadou LAMINE respectivement économiste et ingénieur statisticien hors échelle, spécialiste des problématiques d’intégration régionale, conseiller économique à la CEMAC et conseiller PER à la CEMAC, s’accordent sur l’urgence d’une mouvance intégrationniste en Afrique centrale, afin de favoriser à moyen terme l’émergence de celle-ci. Sur la base d’expériences, d’idées et même d’anecdotes, GOUGA III Jeannot, venu du siège de la Cémac à Bangui pour les besoins de la cause, martèle que cette vision ne doit plus être un simple slogan scandé seulement par les hommes politiques, mais une affaire de tous les acteurs sociaux parmi lesquels la presse.

Conférence débat pour le 100e numéro d’Intégration

Intégration)/n

Parole donnée aux hommes de médias
Leurs contributions prennent les allures d’un regard froid de la situation. Hugues François ONANA, journaliste et universitaire, dans une intervention manifestement trahie par la posture d’un chroniqueur passionné des politiques de relations internationales remarque pour le regretter que «les informations de la sous – région Afrique centrale par exemple demeurent encore obscurément ressenties dans nos médias locaux ». « La preuve, poursuit- il, au sein de plusieurs rédactions, leur traitement ne se limite qu’à des séquences épisodiques (mort de chef d’État par exemple). Et pourtant, il y a de la matière, souligne -t-il ». Le directeur de publication de l’hebdomadaire le Financier d’Afrique, Boniface TCHUENKAM, reste dans le même sillage. Pour lui, tout en reconnaissant les efforts consentis par certains organismes (la BEAC en l’occurrence), « la presse se heurte au manque de banques de données, à l’absence de représentations dans certains pays de la sous région Afrique Centrale des structures telles que la COBAC, la BDEAC. ». Un état de chose qui, selon lui, est renforcé par certaines raideurs rendant la circulation des informations moins fluide. D’où l’exigence d’un effort surhumain tant au niveau de la collecte, la production ainsi que de la diffusion des informations. Et dans un contexte où les regroupements sous-régionaux tardent à décoller véritablement, il faut «frapper pour abattre les barrières sans cesse naissantes à l’accès des journalistes aux informations», comme l’indique le Père Jean – Baptiste BERAUD, représentant de la Maison Don Bosco de Yaoundé. On s’active dans ce sens, a lancé Mohamadou LAMINE, l’autre émissaire du président de la Commission de la Cémac à la conférence – débat, « car la presse a son mot à dire dans la mouvance intégrationniste ». Thierry Ndong, Directeur de publication du journal INTEGRATION, a conclu en remerciant tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à l’organisation de cette conférence – débat. Un hommage appuyé a été particulièrement rendu à M. Pierre Moussa, Président de la commission de la Cémac, qui a mis en mission ses deux plus proches collaborateurs en charge des questions économiques et d’intégration. Cerise sur le gâteau d’anniversaire, le journal INTEGRATION publiera toutes communications et recommandations de cette conférence – débat dans une édition spéciale en couleur au format magazine. Ce sera un hors – série à mettre sur le marché en fin du mois de mars 2013.


Intégration)/n
À LA UNE
Retour en haut