Politique › Judiciaire

Cameroun : le journaliste Kingsley Fomunyuy accusé de sécession et complicité de bande armée

Kingsley Fomunyuy Njoka

Il a été placé en détention provisoire par le Tribunal militaire.  Kingsley Fomunyuy Njoka sera ainsi gardé pendant une durée de six mois.

Kingsley Fomunyuy Njoka est à présent fixé sur les faits qui lui sont reprochés. Le Tribunal militaire accuse ce journaliste originaire de Kumbo dans la région du Nord-ouest de sécession et complicité de bande armée..

Par ces motifs, la mise en détention de Kingsley Fomunyuy Njoka a été ordonnée le 12 juin dernier. Le journaliste âgé de 45 ans restera en détention provisoire  jusqu’au 12 décembre 2020 pour être jugé.

Le magistrat Datchoua Jean qui a signifié ces chefs d’accusation explique que : « les faits qui lui sont reprochés sont d’une gravité indiscutable. Que par ailleurs, le mise en cause ne présente aucune représentation de garanti », et donc « il convient de le placer sous la main de la justice »

Rappelons que Kingsley Fomunyuy Njoka avait été d’abord déclaré « porté disparu » en mai dernier. Les « enquêtes » de ses avocats ont révélé qu’il avait été enlevé et gardé au Secrétariat d’Etat à la défense. Ce n’est finalement le 12 juin dernier que les causes de son arrestation ont été notifiées.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé