› Personnalités

Cameroun : le maire de Buea est mort

Le maire Patrick Ekema, de son vivant.

Patrick Ekema a succombé à une crise cardiaque ce dimanche 27 octobre à Douala, au Cameroun. Des proches évoquent un empoisonnement.

Patrick Ekema Esunge n’est plus. Le maire de Buea est décédé ce dimanche à Douala, dans un hôpital du quartier Bonapriso où il a été évacué d’urgence confirme des sources familiales.

 Officiellement, l’édile de la ville de Buea (région du Sud-ouest du Cameroun) a succombé à un Avc. Mais pour des proches du défunt, celui qui était une des cibles des séparatistes a été empoisonné.

Patrick Ekema s’est fait connaitre alors que la crise anglophone prenait une tournure violente dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.

Maire Rdpc, (le parti au pouvoir) de la principale ville du Sud-ouest, Patrick Ekema a bâti une réputation de casseur de « villes mortes » dans sa ville.

Par des méthodes cavalières, le maire faisait sceller les commerces de ceux qui refusaient de les ouvrir pour respecter le mot d’ordre de villes mortes imposé par les séparatistes. Ce qui provoquait la colère et la frustration au sein de la population.

De la même façon, il fournissait à la ville des taxis alors que les taximen de la ville refusaient de rouler les jours de « Ghost town » par peur de représailles.

Des méthodes qui lui ont valu la bienveillance du pouvoir de Yaoundé. Patrick Ekema faisait partie de l’aile dure du pouvoir dans la crise anglophone. Plusieurs fois attaqué par les séparatistes, l’homme s’en est toujours sorti.



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé