› Communication

Cameroun : le Mincom interdit la diffusion de la publicité sur les médicaments

Le Cameroun rejette la médiation du Canada
René Emmanuel Sadi, ministre camerounais de la Communication

Le ministre de la Communication (Mincom), René Emmanuel Sadi a, à cet effet, adressé une correspondance au directeur général de la  Crtv, Charles Ndongo.

L’objet de cette correspondance est de rappeler l’interdiction de la publicité pour les médicaments à l’attention du grand public. « J’ai l’honneur de vous faire connaître que par correspondance d’objet et référence ci-dessus, j’avais attiré votre attention sur la diffusion sur les antennes de la CRTV, station régionale de Nord, de publicités en faveur des médicaments, des structures sanitaires et des pratiques médicales, faits prévus et réprimés par les articles 42 et 43 de la loi du 29 décembre 2006 régissant la publicité au Cameroun », écrit le Mincom, par ailleurs président du conseil d’administration de la CRTV et président du Conseil national de la publicité.

Le membre du gouvernement avait déjà envoyé un courrier à ce sujet en mai dernier au patron de l’organisme public camerounais de radiodiffusion. En dépit de cela, René Emmanuel Sadi note que cette pratique « perdure » sur lesdites antennes. Et ce, malgré le « rappel à l’ordre » adressé par le délégué départemental de la Communication du Nord à cet effet au chef de la station régionale de la Crtv concernée.

Aussi, « je vous saurais gré par conséquent d’y mettre fin et de me rendre compte de cette directive », écrit-il. Au Cameroun, les médicaments grand public peuvent être achetés sans prescription médicale auprès des pharmaciens.

Mais la publicité les concernant, par annonces dans la presse, à la radio ou à la télévision, par voie d’affiche publicitaire, de cinéma ou par tout autre moyen de communication permettant l’accès au grand public fait l’objet d’une autorisation préalable à la diffusion délivrée par le ministre de la Santé publique (Minsanté), qu’ils soient sur ordonnance ou non.

L’article 42 de la loi du 29 décembre 2006 régissant ce secteur dans le pays précise à ce propos que la publicité en faveur des médicaments et des établissements pharmaceutiques n’est autorisée que dans les conditions fixées par le Minsanté, après avis du Conseil de l’Ordre national des pharmaciens, de l’Ordre national des médecins et du Conseil national de la publicité. Le Mincom assure la régulation du secteur et exerce un contrôle sur ses activités publicitaires, avec le concours du Conseil national de la publicité.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top