Société › Société

Cameroun: le Mincom lève la suspension d’Afrique Média

Issa Tchiroma Bakary a indiqué, dans une correspondance adressée au vice-président du CNC, que la mesure de sanction prise contre le média panafricain a expiré depuis le 05 septembre 2015

La suspension qui pesait sur Afrique média, dont les bureaux à Yaoundé et à Douala ont été scellés en août dernier pour atteinte à l’image et à l’honneur de personnalités, d’institutions et de pays étrangers, est désormais levée.

La télévision panafricaine peut recommencer à produire et diffuser ses émissions à partir du Cameroun. C’est ce qu’indique le ministre camerounais de la Communication (Mincom), Issa Tchiroma Bakary, dans une correspondance adressée le 02 octobre 2015 au vice-président du Conseil national de la communication (CNC). Le document est intitulé: «Levée de la mesure de suspension temporaire prise à l’encontre de la chaîne de télévision Afrique Média».

Dans sa correspondance, le Mincom écrit: « En application des dispositions des décrets numéros 2011/408 du 09 décembre 2011 portant organisation du Ministère de la communication, stipulant chacun en ce qui le concerne, le suivi des activités du Conseil national de la communication (Cnc) par mon département ministériel, j’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir faire ordonner la levée de la mesure objet de la décision N° 00015/Cnc du 04 juin 2015 portant suspension temporaire de la chaîne de télévision «Afrique Média». En effet, la mesure sus-citée dont l’application a fait l’objet d’une apposition de scellés sur les installations de ladite chaîne en date du 06 août 2015, est arrivée à expiration depuis le 05 septembre 2015. Je vous saurais par conséquent gré des diligences à faire à votre niveau pour la reprise immédiate des activités de cette chaîne de télévision».

Au directeur de la chaîne Afrique media, Issa Tchiroma Bakary a également adressé une correspondance, invitant le concerné à respecter «scrupuleusement les règles d’éthique et de déontologie propres au journalisme», en rappelant le principe de la non-ingérence du Cameroun dans les affaires intérieures des Etats. «Je vous mets par conséquent en garde contre toute récidive tendant à transgresser une fois de plus ces différentes obligations, faute de quoi vous devrez à coup sûr en répondre, dans des formes encore plus contraignantes et avec des conséquences appropriées à la gravité des fautes que vous aurez ainsi commises», a averti le Mincom au directeur de publication de la télévision panafricaine.

Au lendemain de la fermeture de ses locaux, Afrique Média avait décidé de s’installer au Tchad et en Guinée Equatoriale et d’y émettre.

Un nouveau directeur avait même été nommé au Tchad en la personne de Kémi Seba, essayiste panafricaniste.

A la suite du Mincom, la chaîne a annoncé via un communiqué la reprise prochaine des émissions au Cameroun, mais a exclu toute fermeture au Tchad ou en Guinée équatoriale.

«L’administration camerounaise a levé la sanction qui avait conduit à la suspension de la chaîne au Cameroun. Nos bureaux et centres de productions de Douala et Yaoundé seront donc réouverts dans les prochains jours. Les unités de Malabo et Ndjamena resteront bien entendu en place et notre télévision continuera à émettre, en toute sécurité, sous la protection des peuples tchadien et équato-guinéen. C’est une Afrique Media renforcée, panafricaine et internationale qui sort plus forte et plus grande de cette crise, sans avoir cessé une seule minute d’émettre!», informe un communiqué de la direction internationale de la chaîne, publié le 02 octobre 2015.


Droits réservés)/n



À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé