Politique › Sécurité

Cameroun : le Mindef donne sa version sur les supposés massacres de Kumbo et Mbongue

Cameroun : le ministre de la Défense à l’Extrême-Nord pour remobiliser les soldats
Le ministre de la Défense lors d'une revue des troupes. (photo d'archives)
Le ministère de la défense dément l’implication de ses hommes dans des tueries de civils au Nord-Ouest et au Sud-Ouest. C’est la substance d’une mise au point publiée le 29 mars 2021.

Accusé d’avoir mené un raid et tué de sang-froid plusieurs personnes civiles au village FOE Bakundu, arrondissement de Mbonge, région du Sud-Ouest, et dans la localité de Kumbo, département du Bui, région du Nord-Ouest, l’armée camerounaise se défend.

Sur les évènements de Mbongue

Dans une mise au point publiée le 29 mars 2021, le ministère de la Défense relate ce qui suit : « il s’est agi d’une patrouille des éléments du 21e Bataillon de Fusiliers Marins Commandos prise à partie par une meute criminelle lourdement armée sur l’axe Mbonge-Kumba dans la matinée du 26 mars 2021. Le bilan de cet accrochage est de 02 terroristes neutralisés, 05 engins explosifs improvisés, des détonateurs télécommandés et plusieurs armes de guerre récupérés (…) Quelques terroristes rescapés avaient rassemblé de force les populations apeurées sur la place du village pour reconstituer risiblement dans des postures morbides, ce qui est aujourd’hui malheureusement et maladroitement brandi comme preuves de massacres ».

A propos de Kumbo

« Un détachement du 3 Bataillon d’Intervention Rapide a surpris aux alentours de 09 heures, des criminels armés en pleine arnaque des populations. Pris de Panique, les criminels ont immédiatement ouvert le feu sur les éléments des Forces de Défense dont la riposte a été vive et énergique. Le bilan au terme de ce violent accrochage est de 04 terroristes neutralisés et d’autres blessés en fuite, plusieurs armes et munitions de guerre récupérées », rapporte le Mindef, qui ajoute que : « parmi les terroristes neutralisés figurent quatre des chefs de la meute qui écumait Kumbo et ses environs, à savoir les nommés Wirisi Emmanuel Binynuy, She She Fabrice, François Tamba et Camer Kununyin. »

Sur le reportage photographique amateur présentant une scène de massacre d’hommes, de femmes et d’enfants et attribuée aux militaires, ces derniers opposent un démenti. Soutenant  que les photographies et vidéos publiées sont celles d’une opération menée avec succès par les Forces de Défense, le 18 Mars 2021 à Mbonge, et qui avait conduit à la neutralisation de 6 terroristes dont le fameux général autoproclamé « Spirito ».

Le ministère de la Défense déplore que « la propagande sécessionniste appuyée comme à l’accoutumée par certains médias et organisations non gouvernementales nationales et internationales, font chorus d’un prétendu massacre perpétré par les Forces de Défense et de sécurité ».


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé